Islam  : Libération des opprimés

Bachar al Assad est-il apostat méritant la mort?

Print pagePDF pageEmail page

 

Vous aimez cet Article? Diffusez-le!

7 Commentaires

  1. Curtis Johnson 8 août 2012 at 19:39

    C’est dommage pour nous qui ne maîtrisons pas l’arabe ; connaître la réponse m’irait – m’ intéresserait -énormément.

    • Omar MAZRI 8 août 2012 at 23:39

      Salam Curtis,
      Ben Ibrahim ben Arfa est un imam de la mosquée al Qods de Jérusalem, un puritain qui refuse de débattre en dehors de citer et expliquer le Coran et les Hadiths du Prophète. Il explique dans cette intervention avec hadiths et versets coraniques à l’appui que la sédition armée est refusée en Islam même si le gouvernant est despote ou pecheur et ceci pour la raison simple mais grandiose : Allah et Son Prophète refuse le meurtre et l’effusion de sang et les suites malheureuses d’une guerre civile provoquée pour avoir le pouvoir. La seule permission si et seulement si les conditions de ne pas commettre de dommages est de se souder contre un gouvernant dont la mécréance est flagrante et qui touche à la colonne vertébrale de l’Islam : la prière. Le musulman doit obéir dans ce qui plait à Dieu et désobéir dans ce ne plait pas à Dieu sans plus. Si le musulman oeuvre pour la réforme avec les moyens légaux de la réforme sans prendre les armes et s’il est sincère, Allah lui donnera le pouvoir s’il n’a pas voulu ou conspiré pour avoir ce pouvoir. Tous les Prophètes n’ont pas livré bataille et ils ont été choisi pour vaincre car Allah est le souverain qui décide.

      L’imam de Jérusalem apporte ses preuves que Bachar Al Assad le président syrien n’est pas en apparence un apostat et toute tentative de le tuer ou de semer le trouble dans son règne est contraire à l’éthique de l’Islam. Il a dit la même chose pour Kadhafi. Il reste indépendant ne soutenant ni les uns ni les autres, se contentant de dire ce que dit l’Islam.

  2. Curtis Johnson 9 août 2012 at 18:18

    Bâraka lLâhou Fîke pour cette réponse rapide. Qui vient comme les autres, affirmer ce que certains savants saoudiens disent sur de tels gouverneurs. mais en ce qui concerne Bachar n y a t-il pas un mal de voir que certains musulmans n’étant pas alaouites sont attaqués au quotidien si il est vrai ce qu’on peut lire sur internet ?

    • Omar MAZRI 9 août 2012 at 21:50

      Wa fik al Baraka.
      Vous me dites « ce que certains savants saoudiens disent sur de tels gouverneurs » et cette réponse peut porter à équivoque. Musulmans, peu nous importe ce que disent ou pensent les savants musulmans saoudiens ou autres. Ce qui nous importe le plus, pour notre salut dans ce monde et dans l’autre monde, est ce que dit le Coran et le Prophète (saws). Nous obéissons à Allah et à Son Prophète qui nous ont ordonné d’obéir à nos gouvernants musulmans tant qu’ils accomplissent la salat. Il ne s’agit pas d’obéissance aveugle et absolue mais d’obéissance tant qu’ils ne désobéissent pas à Allah. Si un gouvernant me demande de tuer mon frère sans justice je me dois de refuser, s’il me demande de servir de l’alcool ou d’ouvrir des maisons closes ou de voler le trésor public je dois refuser même si celà me coute la vie ou la liberté ou le pain de mes enfants. S’il me demande par contre de construire une usine, de rendre justice, de combattre l’ennemi qui vient me coloniser je dois lui obéir. Nous gouvernants actuels sont à notre image et s’imaginer que leur renversement par des voies illégales est licite c’est se tromper. En effet la préservation du sang sacré du musulman est plus important qu’arriver au pouvoir en liquidant des dizaines de milliers de musulman sur l’autel du Khalifat islamique ou de la démocratie ou de la liberté. Le jour du jugement dernier le moineau tué viendra réclamer le pourquoi et demander réparation : « Allah il m’a tué en vain » dans le sens où il a tué sans raison vitale. Que penser de milliers de musulmans et même de non musulmans tués à tort?

      Que dire à Allah et au Prophète lorsqu’on sait que ce dernier à prévu qu’après lui viendront des gouvernants injsutes et despotiques et qu’il a refusé de les combattre tant qu’ils sont musulmans par crainte de l’effusion de sang. Qui est plus miséricordieux pour les musulmans Mohamed (saws) ou Qaradhawi et les savants des Frères Musulmans libyens et syriens qui ont rendu licite le sang du musulman et la propagation de la Fitna. Que vont dire à Allah ceux qui ont dévasté la Libye et la Syrie pour le compte de l’OTAN et de l’Amérique alors qu’ils savent mieux que moi que le Prophète (saws) a dit littéralement :

       » Qui combat derrière une bannière de confusion et s’il meurt sa mort est une mort de Jahiliya »
       » Qui prend les armes de ma communauté contre ma communauté frappant sans distinction le bon et le pervers … n’est pas de ma communauté »
       » Il y aura après moi des gouvernants insensés : vous les haissez comme ils vous haissent et vous les maudissez comme ils vous maudissent ». On lui demande ne devront nous pas les combattre? Il répondit (saws) Non! tant qu’ils accomplissent la Salat.

      Les Hadiths sont nombreux sur ce sujet et hélas les savants égarés et égareurs, ceux qui ont des positions partisanes, ont opté pour une voie non prophétique. La voie prophétique est celle de la patience, de l’endurance et de la réforme. Jamais au grand jamais Allah ne donnera le pouvoir sur sa terre ou sur une partie de sa terre à celui qui cherche le pouvoir pour le pouvoir ou qui croit réaliser un objectif noble par des moyens illicites, interdits par l’Islam. Il ne peut y avoir pire que la sédition armée (l’histoire des Kharridjites en témoigne) et l’effusion du sang. La réforme sur terre ou dans un pays ne se fera que par des réformateurs à l’image des Prophètes. A titre d’exemple Salomon a combattu la reine de Saba car elle était mécréante à la tête d’un royaume puissant, mais il n’a pas combattu les pervers des Juifs qui n’ont pas observé les Psaumes de David. Si quelqu’un a une preuve qu’il apporte sa preuve nous montrant un Prophète combattant les musulmans. Est ce que Qaradhawi est mieux que Nouh ou Moussa ou Youssef. Youssef s’est donné pouvoir sur le pays d’Egypte ou est ce que c’est Allah qui lui a donné pouvoir sans violence ni soutien des hommes ni des partis politiques. Les critères pour Youssef sont valides pour nous tous : la patience, la vertu et la Taqwa.

      Enfin vous me dites  » mais en ce qui concerne Bachar n y a t-il pas un mal de voir que certains musulmans n’étant pas alaouites sont attaqués au quotidien si il est vrai ce qu’on peut lire sur internet ?

      Nous jugeons d’après ce que nous voyons selon ce que Mohamed nous a demandé de voir : al Koufr al bawah : le reniement flagrant. Qu’un gouvernant ou un gouverné fasse des fautes et des péchés ne le met pas en position de mécréant. Internet n’est pas une référence. Le Mufti de Syrie et Cheikh Ramadan al Bouti ont témoigné que Bachar al Assad n’est pas un ange mais qu’il est musulman et qu’il est prêt à engager des réformes. Qui devons-nous croire les savants syriens qui défendent leur pays contre la dislocation et la guerre civile ou les savants extérieurs qui veulent imposer l’agenda américain et qui sont assoiffés de sang comme si les 300 000 algériens et les 60 000 ou 100 000 libyens disparus et tués ne sont pas suffisants sans parler des bléssés, des orphelins, des veuves, des éxilés.

      Même si Kadhafi a tué disant 5000 personnes en 40 ans de pouvoir absolu, ceux qui ont voulu le démettre au nom de l’Islam ont fait versé le sang de plus de 50 000 personnes en 4 mois c’est à dire 10 000 fois plus (environ) alors que lui a relativemet construit un pays qui était aux mains des puissances étrangères et que les libérateurs et les partisans du Khalifat qui l’ont assassiné ont redonné ce pays aux puissances étrangères et ont détruit ce qu’il avait réalisé. Où est la justice? Où est la vérité? Dans les arguments de ces assoiffés de sang et de pouvoir qui se cachent derrière la religion et l’OTAN ou bien dans les paroles du Prophète qui ne parle pas sans que ce ne soit une révélation.

      Qui veut noyer son chien l’accuse de la rage. Les Kharridjites qui ont assassiné Othman et Ali sont plus savants et plus fervents en religion que ces criminels d’aujourd’hui qui ont sollicité l’appui de l’OTAN; Othmane a été assassiné sous prétexte qu’il n’appliquant pas convenablement le Coran et qu’il n’était pas juste (?!) alors que Ali a été assassiné sous le prétexte qu’il étai mécréant (???).

      Hassan al Bassri qui est un contemporain d’Al Hajjaj a refusé de traiter ce dernier de mécréant car il sait que celui qui traite un musulman de mécréant alors que ce dernier ne l’est pas risque la malédiction car le Dine est la voie du salut véritable malgré tous les péchés. Quand les gens de l’Irak sont ven us se plaindre à lui il leur a dit ce que al Hajjaj disait de lui même  » il était le châtiment de Dieu ». La question reste posée : Al Assad est-il al Hajjaj? Qaradhawi et ses semblables sont-ils comme Hassan al Bassri? Si nous nous contentons de suivre aveuglement les égarés alors le monde deviendra un enfer, un océan de sang. Pourquoi ne pas écouter les paroles de notre Dieu et s’inspirer de sa miséricorde :

      {Si Allah prenait les gens pour leurs péchés, Il ne laisserait personne sur terre}

      Même s’ils déclarent le Jihad pour secourir les Afghans et les Paleestiniens Allah demandera à nos savants d’apporter la preuve de leur sincérité et de leur planification et il leur demandera des comptes sur les mùalheurs qui s’abbattentsur les Musulmans à cause de leur improvisation, de leur enthousiame réactif…

  3. Curtis Johnson 10 août 2012 at 13:37

    Na’am c’est le Coran et la Sounnah qu’il faut suivre. Mais pourquoi « ce que certains savants saoudiens disent sur de tels gouverneurs » ? Pour la seule raison que le hadith est très claire « A la Fin des Temps, il y aura des dévots ignorants et des connaisseurs pervers. » (Abou Nou’aym) et « Quand vos savants apprendront en vue de gagner Dinârs et Dihrams… » (Daylami)
    L’Arabie Saoudite avec son alliance américano-sioniste sous prétexte qu’elle n’a pas le pouvoir de faire autrement peut pousser tout musulman à penser que les savants de ce pays font le jeu du gouvernement corrompu – j’espère avoir tord. Pas tous les savants heureusement. Malgré ce que j’ai pu lire sur le Najd, il m’arrive parfois de me dire et si le Najd c’était une partie du Hedjaz ? Parce que le gouvernement saoudien n’est pas innocent. Et « ce que certains savants saoudiens disent sur de tels gouverneurs » ? parce que ça n’est pas tout le monde qui peut comprendre le Coran et la Sounnah ; et ce sont généralement les savants saoudiens appelés savants « wahabi » pour la plupart qui sont les plus écoutés.
    Et pour votre dernier paragraphe où vous dites « Même s’ils déclarent le Jihad pour secourir… » je tiens à préciser que même si ces savants déclarent qu’on doit aller les aider ou non – je ne vois pas beaucoup de livre de savants saoudiens qui sont publiés et qui appellent les musulmans à aller secourir nos frères Birmanes, Afghans, Tchétchène ou autres ou même vidéos – ils auront des comptes à rendre à Allah. mais encore une fois c’est la prophétie qui viendra délivrer les palestiniens. Par là j’entends que ce sont les musulmans de Khurassan qu’on accuse de apostas, de kharidjis – que ce soit vrai de nos jours ou non – qui ouvriront le bal, qui déferleront sur Palestine.

    Pour finir je voudrais que vous me donniez votre avis sur Forsane Alizza, ce groupe musulmans qui a été dissout par le gouvernement.

    • Omar MAZRI 10 août 2012 at 16:33

      Forsane Alizza ?

      Ils sont un des multiples aspects de l’Islam infantile qui agit avec ostentation et sert l’islamophobie qui a besoin d’être alimentée par des énergumènes pareils. L’Islam est la religion d’Allah, il nous est parvenu grace aux sacrifices du meilleur des hommes que l’humanité a enfanté (saws) et il n’est pas permis à l’un de nous sous prétexte de le défendre ou de le représenter d’en faire une caricature, un instrument manipulé, un insenséisme sans conséquences spirituelles, intellectuelles ou sociales.

      Ils sont le produit de la démission des « élites  » musulmanes qui ont confisqué la voix de la communauté et par conséquent qui ont permis l’emergence de jeunes en souffrance, sans repères, de se proclamer représentant de l’Islam et de parler en son nom.

      Ils sont le produit des séries télévisées et des discours anesthésiants en provenance de l’Arabia saoudite.

      PS : les savants authentiques de l’Arabie saoudite sont interdits de parole et privés d’audience.

      A propos : A marseille ces derniers jours un jeune musulman a agressé un égyptien qui avait ouvert son restaurant. Ignorant qu’il a des égyptiens coptes et ignorant que le amr bil maärouf par la force est du ressort de l’Etat avec ses appareils de justice et de police il s’imagine être un défenseur de l’Islam et met la vie d’autrui en danger de mort. Il vit dans un pays où chaque métier à sa déonotologie. A tire d’exemple un électricien ne peut manipuler le courant électrique ou s’approcher d’une armoire éléctrique que s’il a une habilitation. S’il le fait c’est un ignorant ou bien il est passé par un formateur stupide qui a failli à sa mission. Il en est de même pour la religion : elle ne peut être confiée à des ignorants fussent-ils dévots ou érudits car comme le dit le Prophète un dévergondé en religion est pire pour la communauté qu’un loup dans une bergerie.

      Tous ces jeunes en dérive ont pour explication : l’absence de références crédibles. Louange à Allah que je ne suis pas un savant car chacun sera jugé en fonction de son savoir, de sa position sociale et de ce qu’il aurait du et pu faire et qu’il n’a pas fait par amour mondain ou par manque de principe de sens.

    • Omar MAZRI 10 août 2012 at 16:45

      Oui personne ne peut comprendre le Coran et le hadith lorsque les savants égarés et les stars médiatiques fascinent les yeux et l’esprit des gens avec leur bavardage et leur costume face à des peuples mis en ignorance et à qui on leur cite des versets et des hadiths hors de leur contexte ou tronqués. Ces savants deviennent des imams de la fitna semblable au 30 ou 33 Dajjal qui apparaitront. Le Dajjal ne se présente pas comme un ennemi ni comme un corrompu mais comme un réformateur, ensuite comme un Prophète et lorsqu’il voit qu’il est bien suivi et obéi alors il se prétend être Dieu. Décider de la licité ou non du sang d’un musulman c’est prétendre être un Prophète ou Dieu.

Vos réactions