Islam  : Libération des opprimés

CFCM, Hollande et l’islamophobie ?

Print pagePDF pageEmail page

Une délégation du Conseil français du culte musulman (CFCM) a sollicité,  lors d’un entretien avec le Premier ministre Jean-Marc Ayrault à Matignon, que le Président François Hollande fasse une déclaration solennelle contre l’islamophobie. Les officiels « musulmans » sont froissés que la France officielle fasse de la lutte contre l’antisémitisme une “cause nationale” et qu’elle accueille  « Bibi »  pour rendre hommage aux victimes de l’attentat de l’école juive de Toulouse.

Je ne voudrais pas engager une polémique, car nous sommes déjà suffisamment dispersés et fragmentés, mais la vérité doit être dite même si elle dérange.

Si les Musulmans de France avaient la compréhension claire de l’islamophobie, de ses motivations, de ses objectifs, de son institutionnalisation et de son processus, jamais ils n’iraient demander au Président Hollande ou à un autre une déclaration solennelle pour qu’ils soient « aimés » et respectés. S’ils se mettaient à méditer sérieusement et scientifiquement la trame idéologique, psychologique, politique, religieuse et socio-historique de l’islamophobie ils mettraient fin à ce comportement infantile et irresponsable de réclamer des droits alors qu’ils n’ont pas accompli leur devoir envers Allah, Son Prophète et la communauté de foi.

Cela fait plus de 60 ans que les Arabes et les Musulmans demandent leur droit à l’ONU pour la libération de la Palestine et plus de deux siècles qu’ils demandent à leurs colonisateurs de les respecter en vain. Walou !

Cela fait des siècles que les musulmans vivent à proximité des Juifs et ils se connaissent mutuellement. La sédimentation de la culture judéo-chrétienne hostile à l’Islam   remonte loin dans le passé. Le principe injuste et inéquitable du double collège fait partie de notre mémoire de colonisés, son injustice n’a pas de signification devant plus injuste en l’occurrence le fait colonial, son racisme et sa spoliation. Cela fait partie de la culture politique et intellectuelle de la France de chercher à réparer sa persécution des Juifs tout en stigmatisant la communauté musulmane et africaine.

Cela fait longtemps aussi que nous continuons de répondre comme les marionnettes ou les souris de Pavlov aux stimuli extérieurs oubliant que le mal est en nous. Solliciter une réponse qui satisfasse notre ego ou qui donne justification à notre inconséquence et à notre peu de représentativité et d’efficacité n’est que le signe éloquent que nous donnons aux Juifs et aux officiels français de notre morbidité et de notre Wahn. Jamais dans les moments les plus sombres de leur histoire sous la colonisation française en Algérie ou sous l’occupation allemande  les Juifs n’ont demandé de cette manière inconséquence, stupide et humiliante d’être reconnus. Ils ont imposé leur présence par des moyens que nous ne sommes obligés de suivre, mais de connaitre et de comprendre.

La communauté de vivants ou  la minorité agissante dans un monde bâti sur les rapports de force,  de puissance médiatique et d’argent ne va pas gaspiller son temps à se leurrer et à abuser les jeunes. Les Musulmans comme toute communauté qui se respecte et qui a un avenir ici et ailleurs doit produire son argent, son élite, ses idées et une voix qui pèsent dans l’échiquier social et politique.

 Le jour où les Musulmans prendront conscience qu’ils peuvent faire ou défaire un maire ou un Président par la force et l’unité de leur voix ainsi que par  la qualité de leur expression sociale, politique et intellectuelle tout en restant fidèle à l’Islam alors le Président de gauche, de droite ou du front national viendrait non les protéger ou les reconnaitre, mais quérir avec empressement et déférence  leur soutien et leur reconnaissance pour administrer la commune ou gouverner le pays.

Ce jour-là les musulmans seront par leur nombre et par leurs œuvres ainsi que  par la qualité de leurs représentants une voix qui pèse dans la politique étrangère de la France et dans son rapport à la question palestinienne.

Ce jour n’est possible que si et seulement si les musulmans reprennent leur vocation de représenter l’Islam et de témoigner aux autres la vocation de l’Islam.

Ce jour-là les chancelleries algérienne, marocaine et tunisienne seront à côtés de leurs citoyens de l’autre côté de la Méditerranée comme l’est Bibi.

Ce jour ne semble pas encore arrivé. Depuis Djamel Eddine Al Afghani nous déclamons que la crise engendre la fierté et la gloire, mais elle n’engendre pour les perdants, les improvisateurs et les gesticulateurs sans projet, sans cap, sans boussole, sans carte de navigation que crises après  crise, ténèbres sur ténèbres et fracassement  contre les récifs mis devant nos yeux somnolents par les marionnettistes qui parviennent, le comble de l’ironie, à nous dicter ou nous inspirer nos idées, nos paroles et nos revendications.

Nous sommes encore des axillaires  de la pensée des autres et des réminiscences de la servitude qui nous empêchent de voir  la réalité comme l’endormi qui ne veut pas se réveiller de son cauchemar, car il n’ose pas regarder  l’éclat du jour et les formes du réel qui exigent  du vivant l’effort conscient et responsable.

La langue française par laquelle nous sollicitons les autorités à nous accorder un peu d’importance est elle même la réponse au peu d’importance que nous représentons aux yeux des autres car nous sommes des inertes  dont seul le ventre et la langue témoignent de leur maintien en vie.   Solliciter  signifie  mettre un corps en mouvement, en action, soumettre un corps à des forces et couples extérieurs qui sont d’ordre mécanique. Est-ce que nous avons suffisamment de force, de désir et de visée pour donner une impulsion au corps social ou politique pour les mettre en mouvement et en émotion vers nous. La langue française nous taquine en nous disant qu’émouvoir ou émotion ont pour racine latine  » movere  » mettre en mouvement. Il faut être soi même en mouvement comme un astre dans le ciel pour que la loi de la gravitation s’exerce en attirant ou en repoussant. Nous sommes inertes comme  les débris du Wahn emportés par les rigoles, malgré que nous soyons nombreux…

La même langue de Molière et de Voltaire utilise sans complexe et sans visée péjorative les termes marxisme, bouddhisme, hindouisme, modernisme, judaïsme, christianisme, sionisme. Lorsqu’il s’agit du monde musulman le  terme islamisme devient obscène, dangereux, malsain. Les mots ne sont pas neutres, ils sont le canevas de nos idées et de nos sentiments, ils sont le lapsus révélateur freudien qui dévoile les pulsions des malades du cœur. Dans « Islamophobie : Deus Machina »  j’ai montré comment la scénarisation idéologique et militaire instrumentalise les mots et les comportements pour créer  de la méfiance envers le musulman et comment créer de la défiance entre les musulmans. Le but du jeu est de les présenter comme risibles, stupides, arrogants et belliqueux, des victimes transformées en bourreaux pour lesquels il ne doit y avoir ni estime ni respect ni compassion.  Voilà que les représentants de la communauté musulmane, les seuls à ne pas être désignés démocratiquement, mais cooptés par les appareils, se font dire, sans réagir, par  Jean-Marc Ayrault  que les termes « islamisme » et « islamiste » peuvent « être source d’amalgames et de confusions préjudiciables à la religion musulmane ».

Le reste, que monsieur François  ou madame la France nous méprise ou réponde formellement  à nos doléances, n’est que littérature ou vue de l’esprit  pour que nous-mêmes soyons les artisans pour faire distraction et diversion dans notre monde, celui des insouciants et des mal aimés.

Vous aimez cet Article? Diffusez-le!

8 Commentaires

  1. abdelkader Benmostefa 10 novembre 2012 at 12:06

    les koffar (s) les ennemis d´Allah, est une souilure morale, une profanation des valeurs de l´islam et une infamie sociale et culturelle qu´il faut combattre au même tittre que iblis (satan) AOUDOUBILLAH. chokren.

  2. Sofyan 13 novembre 2012 at 01:06

    Salem alikoum Omar, beaucoup de plaisir à lire votre blog , merci pour votre justesse , je voulais vous posez une question …….. Que pensez des milieux associatif récoltant des dons afin de construire des lieux de culte ici meme sur une terre apostat ? Y’a t’il une bénédiction dans cela où alors est ce un phénomène nouveau qui divisent une fois de plus la oumma?

  3. Sofyan 13 novembre 2012 at 01:08

    Salem alikoum Omar, beaucoup de plaisir à lire votre blog , merci pour votre justesse , je voulais vous posez une question …….. Que pensez des milieux associatif récoltant des dons afin de construire des lieux de culte ici meme sur une terre apostat ? Y’a t’il une bénédiction dans cela où alors est ce un phénomène nouveau qui divisent une fois de plus la oumma? Quel son les avis juridiques fiables dans tout se charabia à la sauce saoud ?

    • Omar MAZRI 13 novembre 2012 at 14:03

      Salem Sofyan,
      Je dénonce l’instrumentalisation de l’Islam à des fins partisanes ainsi que les élites cooptées qui défendent leur rente sociale, politique et religieuse sans chercher à lire la carte du monde ni à se mettre aux intérêts des musulmans. Les associations qui collectent de l’argent pour construire des mosquées rendent service aux musulmans qui n’ont pas de lieux de culte.

      Pour ce qui concerne la présence des musulmans en terres des apostats il y a trois logiques, si la présence n’est pas de la figuration ou de la dilution :
      – Transmettre car Allah nous demande d’être témoins auprès des autres comme le Prophète l’a été auprès de nous. La question est justement dans ces larbins qui ne transmettent pas, mais qui font le jeu de l’islamophobie.
      – Rapprocher les peuples à coopérer entre eux car le Dessein d’Allah est de créer des communautés plurielles les unes épreuves pour les autres. Épreuves dans le bien ou épreuves dans le mal.
      – La présence musulmane en Europe remonte très tôt même si les Européens ne veulent pas l’admettre. Présence physique, commerciale et intellectuelle. Aujourd’hui on pousse les Musulmans à partir : pourquoi ? Il y a l’équation démographique, il y a l’amélioration du niveau intellectuel qui vont donner à cette communauté plus de force lorsqu’elle parviendra à s’unifier et à s’imposer comme incontournable par sa force de proposition, de vertu. Pour l’instant nous sommes loin de cette image, mais le sionisme, l’évangélisme et les laïcistes la voient déjà car ils font des projections. Ils utilisent tous les moyens y compris les musulmans eux-mêmes pour inciter au départ ou au comportement irresponsable pour laisser le terrain vide aux autres. Faute de maitriser les banlieues, les officiels français les ont confié au Qatar c’est à dire à Israel et aux États-Unis pour mettre en application ce que Tariq Ramadhan n’a pas réussi a faire avec les Français : la discrimination positive : écrémer pour coopter les meilleurs et les placer en auxiliaires de pensée et de service et confiner les autres dans la misère morale et intellectuelle. Le but du jeu est d’avoir une élite qui contrôle le troupeau de musulmans et d’avoir un troupeau qui ne réagit pas lorsque le sionisme et l’empire démantèlent le monde arabe et musulman.

      Les œuvres pies sont une bénédiction ainsi que tout ce qui renforce la vitalité, l’autonomie et la religion de la oumma. Le reste c’est de la sauce sioniste, saoudienne et qatari. Il faut y ajouter les Frères musulmans qui se sont dévoilés. J’avais écrit avant que ne sorte la loi sur le foulard un livre pour dénoncer les manœuvres des nostalgiques de l’Algérie française et des alliés du sionisme en attaquant l’élément faible mais déterminant dans la la bataille : la femme musulmane. J’ai reproché à l’UOIF de jouer sur les slogans, mais d’être des incompétents à gérer la stratégie et que je les tenais pour responsables d’avoir laissé les filles musulmanes dans ce dilemme : abandonner l’école ou abandonner le voile. On ne fait pas sortir les femmes manifestées sans stratégie de riposte, car sans compétence à évaluer les conséquences. Celui qui n’a pas compétence à faire de la politique ou à conduire la Oumma doit rester dans les rangs car il va faire pour sa oumma ce que ferait un loup dans une bergerie.

      Il n’y a pas d’avis juridique dans ce charabia car le Fiqh sur les minorités en Europe n’est pas adaptée et le problème ne se pose pas en terme de fiqh, mais de bon sens, de stratégie. Le Fiqh a pour vocation de montrer le halal et le haram et les jugements s’ils ne sont pas des opinions personnelles. La charia est d’abord un état d’esprit, une méthodologie de vie en conformité avec le Coran et la Sunna. Tous nous sommes concernés par leur application et par le déploiement sensé et efficace du musulman car c’est ce dernier qui va reconstruire ou démolir l’Islam en tant que communauté et civilisation. La religion et le Coran sont préservés par Allah.

      La collecte des fonds est une bénédiction qui peut devenir une malédiction selon son rapport à l’esprit partisan, selon la morale des collecteurs, selon l’esprit fragmenté de notre communauté ou chacun fait de la surenchère sur l’autre se croyant la faction sauvée. La pagaille c’est aussi la dispersion et la contradiction des efforts. Collecter peu puis assembler pour faire beaucoup et ensuite en faire un usage le plus efficace est meilleur que collecter beaucoup dans la dispersion et faire de petits usages. Cela passe par l’unité sans esprit partisan et doctrinaire, par l’émergence des compétences dignes de confiance et par un travail planifié et organisé sur le long terme.

      Voilà mon frère.

  4. sofyan 13 novembre 2012 at 18:21

    salem alykoum omar, j’esperes que que ca va de votre coté …..merci d’avoir prit le temps de repondre a mes questions , une seconde lecture s’impose qu’allah swt vous facilitent ici bah ainsi que dans l’eau dela …….je me suis mal exprimer hier , désolé un peu de fatigue du a lheure tardif ainsi qua la lecture sur sayed qoutb et bennabi ……. pour ce qui est de ma derniere question, vous avez du avoir vent de ses pseudos imams traitres( environ une dizaine PROVENANT DES QUATRE COINS DU PAYS ) emmenés part chalgoumi , se rendant en terre sioniste afin de beurré des tartines a l’oppresseur , ou ce sheyatin de attali voulant financé l’islam . si une mosquéE n’est pas fondé sur la ilaha illallah , financé par les sioniste , a ton le droit de si rendre, ainsi que d Y pratiqué l’adoration ?

    france ,http://www.dailymotion.com/video/xhfxr5_jacques-attali-bourgeoisie-juive-finance-imams-de-france_news

    • Omar MAZRI 13 novembre 2012 at 21:30

      Salam, Sofyane

      1 – Pour les « imams » il faut se rappeler que le titre est usurpé par de nombreux imposteurs. Le Coran a donné le titre d’Imam au Coran ainsi qu’aux Prophètes (saws) et à ceux qui les suivent avec cette distinction :

      {Nous en avons fait des Imam qui guident selon notre ordre une fois qu’ils se sont montrés patients}

      L’imam est celui qui a quatre particularités : obéissance à Allah, invitation à Allah, Jihad et patience (endurance et constance) dans ces trois missions. Ce qui rejoint notre échange de tout à l’heure.

      2 – Allah par sa miséricorde nous dévoile ces gens là et personnellement je suis ravi de voir ces charlatans rendre visite à leur maitres car c’est une leçon pour les jeunes qui feront attention pour ne pas suivre les apparences.

      3 – Il y a un débat sur rendre visite ou non à la Palestine et à la Mosquée al Aqsa. Pour Qaradhawi ce serait donner de l’argent aux sionistes et les reconnaitre, mais d’autres ne partagent pas son point de vue car il ne faut pas les laisser les Palestiniens isolés. Leur rendre visite les fait sortir de l’isolement et leur apporte un peu d’argent. La vérité n’est pas dans une Fatwa, mais dans l’engagement de chacun selon ce que lui dicte sa conscience en attendant que la oumma se réveille et s’unifie :

      {Cette communauté, la votre, est une seule communauté unie. Je suis votre votre Dieu}

      A l’unicité d’Allah correspond l’unicité de la oumma. Sayd Qotb a insisté sur l’unicité de la rouboubiya, de la oulouhiya, de la ‘ouboudiya et
      de la hakimiya, mais il a oublié celle de la oumma.

      Bien à toi

  5. sofyan 14 novembre 2012 at 17:59

    salem alykoum omar , merci pour votre respect et votre gentillesse , j’espère que l’on fera partie de ce qui ont eu la faveur de se réveiller …..

  6. Agung 26 avril 2014 at 16:24

    As Charlie Sheen says, this article is « WNIINNG! »

Vos réactions