Islam  : Libération des opprimés

La verve partisane et sectaire de Qaradhawi

La verve partisane et sectaire de Qaradhawi
Print pagePDF pageEmail page

 Verve partisane et esprit sectaire

Al Qaradhawi emporté par sa verve partisane et sa position sectaire continue de perdre toute retenue et toute réserve que lui imposent son rang de président de l’Association Internationale des Savants Musulmans et son titre de Savantissime (‘alama) de l’Islam. Au moment où Qatar, anglo-saxon de culture, adhère à la francophonie, Qaradhawi  demande, sur son site, aux pèlerins du Hadj 2012 de manifester à la Mecque contre les Iraniens et contre le Hezbollah pour leur soutien au régime syrien comme il demande aux musulmans de boycotter la Russie et la Chine et d’invoquer Allah contre eux pour les mêmes raisons.

Il oublie qu’il va perdre de nouveau la face comme lorsqu’il avait promis au mois de Ramadhan de venir prier le jour de l’Aïd à la grande mosquée de Damas faisant fi de l’existence et de l’importance des savants Syriens, se croyant sans doute l’incarnation du retour du Messie Ibn Mariam.  Les musulmans ont d’autres chats à fouetter que manifester contre le régime syrien ou boycotter les produits russes et chinois.

Il ne se rend pas compte que les Bédouins, parmi lesquels il réside, n’ont pas boycotté les produits israéliens et américains après l’opération plomb durci contre Gaza.  Si les hommes libres et dignes de ce monde devraient boycotter quelque chose ou quelque état ils boycotteraient les Bédouins qui ne viennent pas en aide aux Palestiniens et qui ne brisent pas le blocus sur Gaza.

Si les Musulmans devaient se mettre en guerre, ils doivent faire la guerre au monde entier, à commencer par leur indolence,  par les savants de la Fitna et par les gouvernants despotes et incultes qui les gouvernent de l’Est à l’Ouest et du Sud au Nord des terres d’Islam. S’il y avait une priorité, ce serait d’aller libérer l’Afghanistan et la Palestine. Pourquoi les Musulmans iraient-ils se mettre à dos les Russes et les Chinois alors que l’Empire et le sionisme les écrasent suffisamment pour ne pas chercher à ouvrir d’autres fronts .

Qui a intérêt à rendre service à l’OTAN et à conserver l’hégémonie impériale américaine sur le monde ? N’est-il pas dans l’intérêt des peuples d’Afrique, d’Asie et d’Amérique du Sud de voir la fin du monde unipolaire de Pharaon, de ses bases, de ses armées et de sa suprématie économique et financière.

Pourquoi un nouveau reniement et d’autres concessions stratégiques ? N’est-ce pas Qaradhawi qui avait dit aux Tchétchènes, il y a quelques mois de cela, qu’il est inutile de continuer à combattre les Russes et qu’il vaut mieux vivre en paix avec eux ? Étrange est le comportement de ce savant qui dit une chose et son contraire. Il avait bien interdit le recours à la violence armée et considéré ses partisans comme des ignorants et des kharidjites ! Est-ce que la nation musulmane va pouvoir supporter longtemps ces confusions, ces contradictions émanant non seulement d’un savant, mais de la communauté de savant qui est derrière lui et qui ne met pas fin à ses errements.

Est-ce que musulmans avaient besoin d’une fatwa pour assassiner Kadhafi ou Assad. Ils vivent suffisamment dans les ténèbres de la haine, de la confusion et de l’ignorance pour partir en guerre contre tout et n’importe quoi. Le rôle du savant héritier est de leur apprendre la patience, la réforme ontologique et sociale pour que la Promesse d’Allah se réalise lorsque le changement s’impose puis se réalise dans la société.

Est-ce que le savoir érudit des savantissimes va nous mettre à douter de notre modeste connaissance de notre religion et de notre Coran au point de fermer nos yeux, nos oreilles, nos cœurs et nos esprits à la logique de l’Islam ?

Est-ce que le Hadj est une révolution à la sauce des Frères Musulmans dont leur idole le président égyptien vient de rendre hommage à l’autre le Lénine musulman en faisant une lecture sacrilège du Coran :

 » Mais Allah ne craint, parmi Ses Dévoués, que les savants « 

إنَّمَا يَخْشَى اللَّهَ مِنْ عِبَادِهِ الْعُلَمَاءُ إِنَّ اللَّهَ عَزِيزٌ غَفُورٌ

Toutes les lectures et toutes les traductions, y compris celles des orientalistes, ne se permettent pas de dire qu’Allah craint ses créatures ou qu’il les craint par admiration ou par respect ou par l’honneur qu’Il leur accorde.

{Mais ne craignent Allah, parmi Ses Dévoués, que les savants. Certes, Allah Est Invincible, Absoluteur.}  Fater 28

L’esprit partisan enflammé,  même s’il maitrise parfaitement l’Arabe et le Coran,  non seulement confond le complément d’objet avancé avec le sujet reculé, mais arrive fatalement à confondre le sens malgré sa science et son érudition :

Ainsi, il introduit un esprit politique et partisan là où la spiritualité est de rigueur, mais il occulte l’aspect géostratégique et occulte les véritables ennemis de la     Nation là où la vigilance est de rigueur. Il introduit de la confusion sachant que la confusion crée de la discorde et de la violence au sein de la communauté.

Le prêche de Qaradhawi face à  la lettre et à  l’esprit du Coran

Voilà ce que dit Allah sur le Hadj :

{Le Pèlerinage : ce sont des mois connus. Quiconque s’y impose le Pèlerinage, alors pas de jouissance, de perversité ou de controverse durant le Pèlerinage. Ce que vous faites de bien, Allah le Sait. Et approvisionnez-vous. Oui, sans doute, le meilleur approvisionnement, c’est la piété. Et prenez garde à Allah, ô doués d’entendement.

Vous n’encourez aucun blâme en aspirant à une Munificence de votre Dieu. Mais quand vous déferlez du Mont ‘Arafàt, psalmodiez le nom d’Allah au al-Mash‘ar al-harām (Muzdalifah). Invoquez-Le comme Il vous A Guidés, quoique vous étiez auparavant du nombre des fourvoyés.

Puis, déferlez par là où les hommes ont déferlé, et implorez Allah de vous Absoudre, car Allah est Absoluteur, Miséricordieux.

Et lorsque vous aurez terminé vos rites, psalmodiez le nom d’Allah comme vous pensez à vos ancêtres, ou d’une pensée plus ardente. Il est parmi les hommes qui disent : « O notre Dieu, Accorde-nous dans le monde », et ils n’auront aucune part dans la vie Future.

Et il en est parmi eux qui disent : « O notre Dieu, Accorde-nous du bien dans le monde, du bien dans la vie Future, et Préserve-nous du châtiment du Feu ».

Ceux-là auront une part de ce qu’ils ont acquis. Allah Est Prompt à demander compte.

Et psalmodiez le nom d’Allah en des jours déterminés. Mais celui qui s’empresse en deux jours ne commet pas de péché; et celui qui s’attarde ne commet pas de péché. Ceci concerne ceux qui sont peiux. Prenez garde à Allah et sachez que vous serez tous conduits vers Lui.

Il est parmi les hommes celui dont les paroles dans la vie terrestre te plaisent, qui prend Allah en témoin sur ses bonnes intentions, alors qu’il est le pire des ennemis ;

et lorsqu’il se détourne de vous, il s’évertue à corrompre sur terre, à détruire la récolte et le bétail, mais Allah n’Aime pas la corruption.

Et si on lui dit : « Prends garde à Allah », il est pris d’orgueil par sa coulpe. Que la Géhenne lui suffise donc, et quelles piètres couches !

Et il est parmi les hommes : celui qui se sacrifie pour l’agrément d’Allah. Allah Est Compatissant pour Ses créatures.

O vous qui êtes devenus croyants, entrez dans la paix en totalité et ne suivez point les pas de Satan. Il est pour vous un ennemi évident.} Al Baqarah 197 à 206

{O vous qui êtes devenus croyants, ne profanez point les rites sacrés d’Allah, ni le mois sacré, ni les offrandes à immoler, ni les marques des bêtes à immoler, ni ceux qui se dirigent vers la Maison Sacrée, aspirant à une munificence de leur Dieu et à un agrément. Et lorsque vous vous déliez de l’Ihràm, vous pourrez chasser. Que la haine contre les gens qui vous rebutaient de la Mosquée Sacrée, ne vous pousse point à agresser. Entraidez-vous à la justice et à la piété. Ne vous entraidez point au péché et à l’agression. Prenez garde à Allah. Certes, Allah Punit sévèrement.} Al Maidah 2

Je n’ai pas de grandes connaissances puisque je ne suis pas savant!  Ce reproche qu’on me fait  est un syllogisme fallacieux qu’entretiennent l’esprit partisan et la démarche vaticaniste au sein de l’Islam pour empêcher tout esprit de réfléchir et de contester. Nous n’avons le droit que de contester les gouvernants que les savants égarés et partisans jettent à la vindicte populaire, mais ces savants sont des infaillibles car ils ont des doctorats en théologie.

Moi et chaque musulman adulte et sachant lire avons l’obligation d’être critiques, car nous allons rendre compte à Allah de nos décisions et de nos comportements et tout particulièrement dans les périodes de Fitna. Je préfère rencontrer Allah lui disant j’ai opté pour telle décision, car mon analyse de la situation m’a montré tels éléments et surtout m’a montré les dangers de l’effusion de sang  et de discorde au sein des musulmans que de le rencontrer avec du sang sur les mains ou de l’insouciance, celle du suiveur qui  va dire à Allah j’ai suivi bêtement tel savant, je ne savais pas qu’il m’a égaré.

On me dit souvent, tu sors, du consensus des savants comme si j’étais un hérétique anarchiste. J’ai cherché le consensus je ne l’ai pas trouvé ;  je suis donc obligé sur le plan intellectuel et idéologique de construire mon argumentaire et choisir mon camp ou ma solitude. Par ailleurs, je ne revendique ni le savoir académique, ni le titre de savant, ni celui de Faqih, ni celui de Moujtahid. Je revendique mon droit à la liberté de penser et de dire ma vérité selon mon éducation, ma culture et ma sensibilité. J’impose mon point de vue à personne. Je donne mes arguments pour dégager ma responsabilité dans la Fitra qui gouverne le monde musulman.

La  sourate al Hadj est suffisamment évidente pour ne pas nécessiter des débats théoriques et des controverses sectaires et partisanes :

{Et lorsque Nous avons désigné  à Abraham l’emplacement de la Maison : « Certes, ne M’associe absolument rien, et purifie Ma Maison pour les circumambulants, pour ceux qui prient, qui s’inclinent et se prosternent.

Et appelle les hommes au pèlerinage, ils te viendront à pieds et sur toute monture, ils viendront de tout ravin éloigné.

Afin qu’ils participent aux avantages qui leur reviennent, et qu’ils invoquent le nom d’Allah en des journées connues, pour ce qu’Il leur a octroyé comme bétail de bêtes. Alors mangez-en et nourrissez l’infortuné et le miséreux.

Ensuite, qu’ils se délient de leurs interdits, qu’ils accomplissent leurs vœux, et qu’ils fassent la circumambulation autour de la Maison antique. »

C’est ainsi, car quiconque magnifie les symboles sacrés d’Allah, cela est un bien pour lui auprès de son Dieu. Et le bétail vous est rendu licite, sauf ce qui vous est signalé. Évitez donc l’infamie des idoles, et évitez le faux parler,

en purs monothéistes à l’égard d’Allah et non comme polythéistes. Et quiconque associe à Allah, c’est comme s’il s’affalait du ciel et que les oiseaux le ravissent, ou comme si le vent le faisait choir en un gouffre profond.

C’est ainsi, et quiconque honore les rites sacrés d’Allah, cela fait alors partie de la piété des cœurs.

Vous y avez des avantages jusqu’à un terme fixé, ensuite son lieu d’aboutissement est la Maison antique.} Al Hadj 26 à 33

Magnifier les symboles sacrés d’Allah et honorer comme il se doit les rites sacrés d’Allah peut sembler difficile à comprendre dans leur étendue, leur sens et leur portée. Les avantages sont spirituels, intellectuels ainsi que bénédiction du temps, des efforts et des dépenses consentis lors du Hadj. Faudrait-il dénaturer le sacré et les avantages en leur donnant une coloration partisane et sectaire ?

Que nos savants répondent s’ils ne veulent pas que leurs Fatwas ne soient pas des mauvaises innovations que des insensés vont utiliser pour d’autres raisons plus viles encore. Allah soit témoin je me désolidarise de cette bid’âa.  La seule chose que Ton Prophète (saws) a faite sur le plan politique est d’introduire l’empressement du pas lors de sa ‘Omra  pour montrer la force et la vitalité de sa communauté face aux idolâtres de Qoraïsh.

Est-ce que l’armée syrienne, le peuple syrien qui soutien le gouvernement  Assad, les Iraniens et les chiites peuvent être comparés aux idolâtres de Qoraïsh ? Est-ce que le Prophète (saws) et ses Compagnons (ra) ont fait du pèlerinage une invocation de malédiction sur les autres ?

Est-ce que le Prophète (saws) n’a pas dit lors du sermon d’adieu :

« Ô Musulmans, écoutez moi et soyez raisonnables. Vous savez que les Musulmans sont frères. Un Musulman n’a droit qu’à la part des biens de son frère qu’il lui cède de plein gré. Ne soyez pas injustes envers vous mêmes. Ai-je bien transmis le message ? Vous comparaîtrez un jour devant Dieu, c’est pourquoi vous devrez éviter de vous égarer et de vous entretuer après ma mort. Que ceux qui sont ici présents transmettent ce message aux absents, ils le comprendront peut être mieux que ceux qui l’auront écouté. Vous serez interrogés à mon sujet, que direz-vous alors ?

Et la foule de répondre : »Nous certifions que tu nous as communiqué ton message, que tu as accompli ta mission et que tu nous as prodigué tes conseils ». »

Si le Hadj devait devenir une manifestation politique, la politique dit qu’il y a des priorités dans l’acte politique et dans ses conséquences. La priorité évidente, mais pourtant décisive est devant nos yeux : A la fin du pèlerinage les pèlerins se déverse en millions sur la Palestine avec des invocations pour aller prier dans le troisième lieu saint de l’Islam. La Palestine sera libérée par Allah Akbar. Allah Akbar sera la proclamation de la grandeur d’Allah l’Invincible dans la bouche et le cœur de millions de musulmans  qui conjuguent dignité pour leurs frères palestiniens, spiritualité et unité de la communauté musulmane qu’aucune frontière ne doit empêcher.

Pour l’instant nos savantissimes voient avec satisfaction Allah Akbar profané par des  assoiffés de pouvoir et des barbares qui se donnent en spectacle risible à l’Islamophobie qui avance et se donne les repères et les forces pour nous déclarer d’autres guerres psychologiques, médiatiques, idéologiques, économiques, politiques et militaires. Pendant ce temps nos savantissimes font les guignols et cultivent la confusion et le hors temps géostratégique.

Est-ce que l’Iran et le Hezbollah sont les ennemis du monde musulman ? Est-ce que Qaradhawi, ses savants et leurs commanditaires connaissent la valeur de ces peuples dans le monde musulman et tout particulièrement leurs réalisations en matière de défense ? Est-ce qu’il est de notre intérêt ou de l’intérêt de l’Empire et du sionisme d’entrer dans des luttes fratricides ?

Est-ce que le Hadj n’est pas l’union ou du moins la fédération de tous les Musulmans ? Est-ce que la Sourate Al Hadj ne s’achève pas par un appel à l’émergence de la communauté unique sous le titre unique de Musulman ?

{Il (Allah) vous a élus et ne vous a imposé nulle gêne en religion, la confession de votre père Abraham. C’est Lui (Allah) qui vous a nommés musulmans, par le passé et dans ceci (le Coran),   afin que le Messager soit témoin auprès de vous et que vous soyez témoins auprès des hommes.} Al Hadj 77

Qu’est-ce qui doit primer durant ce mois sacré : la consécration de cette unité coranique, la ,paix et la réconciliation ou l’appel à l’effusion de sang et la discorde partisane et sectaire ? Si l’insensé et l’ignorant peuvent passer outre le contenu et le sens du Coran est-ce qu’un savantissime peut les ignorer, car il est  emporté par sa sénilité, sa mégalomanie et son esprit partisan qui pourtant ne siéent pas au rang du savant rabanniy.

Questions

Pour que le sensé – même s’il n’est pas savant –  se distingue de l’insensé – même si ce dernier est savantissime – il faut nous mettre sur le terrain politique et interroger politiquement nos savants partisans et sectaires qui sont en train de s’imposer comme des monopoles totalitaires de la pensée dans le monde musulman :

Question N° 1 :

Ces pieds nickelés qui ont détruit la Libye et qui veulent détruire la Syrie au nom de la révolution arabe, est-ce qu’ils étaient les inspirateurs et les instigateurs des révolutions en Tunisie et en Égypte ? N’ont-ils pas confisqué les sacrifices de la jeunesse par des arrangements d’appareils ? Ont-il un cap et une feuille de route pour la suite des opérations ?

Question N° 2

Ces mêmes pieds nickelés ont refusé la révolte du peuple algérien lorsqu’il a été dépossédé de sa victoire électorale sous prétexte qu’il ne faut pas se révolter contre les gouvernants et sous prétexte que la Fitna ne travaille pas l’Islam et que les « enragés du FIS » les avaient dépossédés de leur œuvre de longue haleine d’islamisation lente et scientifique de la société algérienne. Si un peuple ou un parti avait le plus de légitimité et de légalité religieuse à prendre les armes c’était bien le peuple algérien, car il y avait trahison évidente et flagrante par le recours à la force militaire pour confisquer la voix du peuple. Cette confiscation arrangeait les Français, les Américains et les Saoudiens, elle devenait halal pour le pouvoir algérien et quiconque se révolte était dans le haram. Ces mêmes pieds nickelés font valoir des arguments opposés pour la Libye et la Syrie faisant semblanbt de ne pas voir les monarchies rétrogrades,  liberticides et caricaturales de l’Islam.  Quelle est cette logique à double vitesse? Est-ce que Mohamed (saws) serait d’accord avec votre hypocrisie et votre jeu à double face ?

En ce qui me concerne j’ai apporté mes critiques à ceux qui ont pris les armes en Algérie sur le plan politique car une victoire politique ne peut être transférée sur le plan militaire où l’armée avait le plus de chance de l’emporter et faire oublier la défaite politique. Sur le plan stratégique était-il interessant de donner un champ d’expression à la lutte antiterroriste qui veut éradiquer la voix et la voie de l’Islam politique et social ? Sur le plan social était-il juste  de faire payer au peuple algérien un nouveau prix du sang alors qu’il n’était pas prêt à payer ce prix et à défendre la voie islamique qui restait davantage un refuge contre le despotisme qu’une adhésion responsable ? Etait-il légitime et légal sur le plan religieux de mener une guerre fratricide ou de répondre à une guerre fratricide ? Qui est le mort, la veuve, l’orphelin dans cette guerre ? Quelle a été le devenir de l’Islam sur le plan social? Pourquoi Mohamed (saws) a refusé de prendre les armes? L’a t-il fait par amour de l’oppression ou par miséricorde pour sa communauté qui allait payer le prix du sang, des larmes et des ruines toute action empressés et improvisée.

Pourquoi nos pieds nickelés ne respectent pas les ordres de notre Prophète ? Sont-ils plus savants que lui ?

Pourquoi ces mêmes pieds nickelés ne tirent pas leçon de ce qui s’est produit en Algérie?

Mille et un pourquoi ne semble pas venir à l »esprit ni émouvoir le cœur de nos savants belliqueux et empressés de faire couler le sang des musulmans. Kadhafi, Assad et tant d’autres peuvent trouver à nos yeux, pour ne pas dire aux yeux d’Allah, excuse du fait de leur ignorance de l’Islam et de leur entêtement à conserver et défendre leur pouvoir à n’importe quel prix, mais quelle excuse ces pieds nickelés vont chercher pour trouver excuse auprès de nous. Je n’ose pas dire auprès d’Allah (swt) et de Son Prophète (saws).

Conclusion

J’ai l’habitude d’entendre les bonnes consciences apaisées par le suivisme et le conformisme me dire : encore des écarts de langage du frère Omar. Il vaut mieux méditer  mes écarts de langage qui ne porte du tort à personne que suivre les écarts d’un savant dont chaque mot, chaque silence et chaque changement de la calotte sue sa tête produise un séisme dans le monde musulman.

Si les chiites suivent à la lettre les recommandations de Khaminei de manifester à la Mecque contre l’Amérique pour sensibiliser les Musulmans contre une guerre qui se prépare contre eux, et si les sunnites suivent Qaradhawi de manifester à la Mecque contre les Iraniens qui soutiennent la Syrie et d’invoquer contre les Russes qui empêchent l’OTAN Dde réitérer son agression contre la Libye, la question ne sera plus qui a tort ou qui a raison, car tous nous aurons contribué à faire de la peine à notre Prophète (saws) en nous battant les uns contre les autres à la Mecque et de faire de notre plus grande catastrophe  une Fitna dans notre  religion.

Celui qui veut prendre la peine de réfléchir à l’incohérence des pieds nickelés qui soutiennent l’idée que  la divergence dans la communauté est une miséricorde, mais s’empresse de déclarer la guerre aux autres communautés lorsqu’elles ne partagent pas sa confession ou sa doctrine je l’invite à lire ce texte :  Hadith – Divergence et diversité : Miséricorde ou malédiction ?

Omar Mazri

La verve partisane et sectaire de Qaradhawi

Vous aimez cet Article? Diffusez-le!

6 Commentaires

  1. Samir 15 octobre 2012 at 15:45

    Salam Ostad,
    À vrai dire vous a fait le tour de la question. Si on fait une chronologie des fatwa de M. Kardaoui depuis le 11 Septembre 2001, à mon simple avis, ça n’a rien avoir avec l’esprit de l’islam, pire encore des fatwas mises et supprimés après quelques jours sur son site officiel comme celle-ci:
    فتوى القرضاوي ، التي تحمل توقيعه وتوقيع كل من طارق البشري وهيثم الخياط ومحمد سليم العوا وفهمي هويدي ، ونشرها فهمي هويدي في رأيه الأسبوعي في جريدة « الشرق الأوسط » بتاريخ 8 أكتوبر – تشرين الأول – عام 2001 ، ونصها :

    ( السؤال يعرض قضية شديدة التعقيد وموقفاً بالغ الحساسية يواجهه اخواننا العسكريون المسلمون في الجيش الاميركي، وفي غيره من الجيوش التي قد يوضعون فيها، في ظروف مشابهة.
    والواجب على المسلمين كافة ان يكونوا يداً واحدة ضد الذين يروعون الآمنين ويستحلون دماء غير المقاتلين بغير سبب شرعي، لان الاسلام حرم الدماء والأموال حرمة قطعية الثبوت الى يوم القيامة، إذ قال تعالى: «من أجل ذلك كتبنا على بني اسرائيل انه من قتل نفسا بغير نفس أو فساد في الارض، فكأنما قتل الناس جميعاً، ومن أحياها فكأنما أحيا الناس جميعاً، ولقد جاءتهم رسلهم بالبينات ثم ان كثيراً منهم بعد ذلك في الأرض لمسرفون» (المائدة 32)، فمن خالف النصوص الاسلامية الدالة على ذلك فهو عاص مستحق للعقوبة المناسبة لنوع معصيته وقدر ما يترتب عليها من فساد أو إفساد.
    يجب على اخواننا العسكريين المسلمين في الجيش الاميركي ان يجعلوا موقفهم هذا ـ وأساسه الديني ـ معروفيْن لجميع زملائهم ورؤسائهم وأن يجهروا به ولا يكتموه لأن في ذلك إبلاغاً لجزء مهم من حقيقة التعاليم الاسلامية، طالما شوهت وسائل الاعلام صورته أو أظهرته على غير حقيقته.
    ولو ان الاحداث الإرهابية التي وقعت في الولايات المتحدة عُوملت بمقتضى نصوص الشريعة وقواعد الفقه الاسلامي لكان الذي ينطبق عليها هو حكم جريمة الحرابة الوارد في سورة «المائدة» (الآيتان 33 و34).
    لذلك، فاننا نرى ضرورة البحث عن الفاعلين الحقيقيين لهذه الجرائم، وعن المشاركين فيها بالتحريض والتمويل والمساعدة، وتقديمهم لمحاكمة منصفة تنزل بهم العقاب المناسب الرادع لهم ولأمثالهم من المستهينين بحياة الابرياء وأموالهم والمروعين لأمنهم.
    وهذا كله من واجب المسلمين المشاركة فيه بكل سبل ممكنة، تحقيقاً لقوله تعالى: «وتعاونوا على البر والتقوى ولا تعاونوا على الإثم والعدوان» (المائدة 5).
    ولكن الحرج الذي يصيب العسكريين المسلمين في مقاتلة المسلمين الآخرين، مصدره ان القتال يصعب ـ أو يستحيل ـ التمييز فيه بين الجناة الحقيقيين المستهدفين به، وبين الأبرياء الذين لا ذنب لهم في ما حدث، وان الحديث النبوي الصحيح يقول: «اذا تواجه المسلمان بسيفيهما، فقتل أحدهما صاحبه فالقاتل والمقتول في النار، قيل هذا القاتل فما بال المقتول؟ قال: قد أراد قتل صاحبه» (رواه البخاري ومسلم).
    والواقع ان الحديث الشريف المذكور يتناول الحالة التي يملك فيها المسلم أمر نفسه فيستطيع ان ينهض للقتال ويستطيع أن يمتنع عنه، وهو لا يتناول الحالة التي يكون المسلم فيها مواطناً وجندياً في جيش نظامي لدولة، يلتزم بطاعة الأوامر الصادرة إليه، وإلا كان ولاؤه لدولته محل شك مع ما يترتب على ذلك من أضرار عديدة.
    يتبين من ذلك ان الحرج الذي يسببه نص هذا الحديث الصحيح إما انه مرفوع، وإما انه مغتفر بجانب الأضرار العامة التي تلحق مجموع المسلمين في الجيش الاميركي، بل وفي الولايات المتحدة بوجه عام، اذا اصبحوا مشكوكاً في ولائهم لبلدهم الذي يحملون جنسيته، ويتمتعون فيه بحقوق المواطنة، وعليهم ان يؤدوا واجباته.
    وأما الحرج الذي يسببه، كون القتال لا تمييز فيه فان المسلم يجب عليه أن ينوي مساهمته في هذا القتال وأن يحق الحق ويبطل الباطل، وان عمله يستهدف منع العدوان على الأبرياء أو الوصول الى مرتكبيه لتقديمهم للعدالة، وليس له شأن بما سوى ذلك من أغراض للقتال قد تنشئ لديه حرجاً شخصياً، لأنه لا يستطيع وحده منعها ولا تحقيقها، والله تعالى لا يكلف نفساً إلا وسعها، والمقرر عند الفقهاء ان ما لا يستطيعه المسلم وغير ساقط عنه لا يكلف به، وإنما المسلم هنا جزء من كل لو خرج عليه لترتب على خروجه ضرر، له ولجماعة المسلمين في بلده، أكبر كثيراً من الضرر الذي يترتب على مشاركته في القتال.
    والقواعد الشرعية المرعية تقرر أنه «اذا اجتمع ضرران ارتكب أخفهما»، فاذا كان يترتب على امتناع المسلمين عن القتال في صفوف جيوشهم ضرر على جميع المسلمين في بلادهم ـ وهم ملايين عديدة ـ وكان قتالهم سوف يسبب لهم حرجاً أو أذى روحياً ونفسياً، فان «الضرر الخاص يتحمل لدفع الضرر العام»، كما تقرر القاعدة الفقهية الأخرى.
    واذا كان العسكريون المسلمون في الجيش الاميركي يستطيعون طلب الخدمة ـ مؤقتاً أثناء هذه المعارك الوشيكة ـ في الصفوف الخلفية للعمل في خدمات الاعاشة وما شابهها ـ كما ورد في السؤال ـ من دون ان يسبب لهم ذلك، ولا لغيرهم من المسلمين الاميركيين، حرجاً ولا ضرراً فانه لا بأس عليهم من هذا الطلب. أما اذا كان هذا الطلب يسبب ضرراً أو حرجاً يتمثل في الشك في ولائهم، أو تعريضهم لسوء ظن، أو لاتهام باطل، أو لايذائهم في مستقبلهم الوظيفي، او للتشكيك في وطنيتهم، وأشباه ذلك، فانه لا يجوز عندئذ هذا الطلب.
    والخلاصة انه لا بأس ـ ان شاء الله ـ على العسكريين المسلمين من المشاركة في القتال في المعارك المتوقعة ضد من «يُظَنُّ» انهم يمارسون الإرهاب أو يؤوون الممارسين له ويتيحون لهم فرص التدريب والانطلاق من بلادهم، مع استصحاب النية الصحيحة على النحو الذي أوضحناه، دفعاً لأي شبهة قد تلحق بهم في ولائهم لأوطانهم، ومنعاً للضرر الغالب على الظن وقوعه، وإعمالا للقواعد الشرعية التي تنص على ان الضرورات تبيح المحظورات، وتوجب تحمل الضرر الأخف لدفع الضرر الأشد، والله تعالى أعلم وأحكم)

    Je ne suis pas savant non plus, je ne suis même pas un étudiant niveau 1 en théologie et ce n’est pas pour ça qu’il faut se taire devant la bêtise ! l’histoire du khalif Omar (R) sur son manbar est révélatrice, il a dit :
    إذا أحسنت فأعينوني، وإذا أسأت فقوموني، فقام له الرجل فقال: (لو رأينا فيك اعوجاجاً، لقوّمناه بسيوفنا!) فرد عمر: (الحمد لله الذي جعل في أمة محمد، صلى الله عليه وعلى آله وسلم، من يقَوِّم عمر بسيفه!)
    Alors pourquoi ne pas critiquer ceux qui sont moins que Omar (R), l’histoire nous a rien rapporté de ce bedouin ! car ce n’est pas important qui est-il, son savoir, ce qui est important c’est ça position si Omar (R) sort, pour une raison ou autre, de l’esprit de l’Islam.
    Alors, pourquoi renier la révolution en Tchéchenie et avant en Algérie ?! pourquoi donner son approbation maintenant à certains en Syrie et en Libye ?! pourquoi ces fatwas sont en parfaite cohérence avec la position du Qatar ?! j’ai écouté la khotba de M Kardaoui du Vendredi 12 Octobre, la dernière, il a dit :  »la Russie en ce moment est un ennemie aux musulmans ! » donc avant elle ne l’était pas quand elle bombardait les musulmans en Tchétchénie ?! est-ce qu’il y a des musulmans de premier et deuxième degré ? quand le Hamas n’avait aucun banquier à part la Syrie et l’Iran, on parle de rapprochement entre Sunna et Chia ! mais quand un nouveau banquier plus offrant peu être, se manifeste là on découvre que ces chia et le pouvoir en Syrie c’est l’axe du mal !!! faut-il se taire aussi quand les états unis bombarde les musulmans en Afghanistan ! parce que c’est des alliés à la révolution en Syrie et avant en Libye !!! et à la fin du khotba faire le Doua pour la Somalie ! opprimée par qui ?!
    Il faut avoir une tête sans cervelle pour croire à ce non sens !

    • Omar MAZRI 15 octobre 2012 at 16:20

      Salam, Samir

      Oui ce qui se passe est tragique car il met, comme le souligne le hadith, l’intelligent patient (al halim) dans la perplexité, alors que dire du commun des gens. C’est tragique qu’à mon age on se met à renier et à dénigrer des savants de la stature de Qaradhawi d’autant plus que la communauté produit très peu d’intelligence, mais la vérité est plus précieuse que l’alignement sur la confusion.

      Les malheurs de l’Algérie et le gaspillage des énergies poussent le Halim à réviser ses jugements et à revoir les faits avec plus de perspicacité au delà de l’émotionnel et du titre honorifique.

      Lorsque j’ai écrit  » Islamophobie : Deus Machina » j’ai fait le lien avec les révolutions arabes et le Qatar ainsi qu’avec l’Association des Savants et je suis parvenu à la conclusion affligeante : la volonté de décapiter toute représentation crédible dans l’islam pour laisser les musulmans errant sans savoir et sans cap. Pour amener également les Musulmans à s’entretuer dans la stratégie de Brezinski et Lewis. cette volonté, hélas, correspondait à celle de certains savants musulmans et de certains partis politiques « islamistes » qui s’inspirent du Dejjal pour tenter de créer un Vatican de l’Islam. Personne n’ignore le désir de Qaradhawi de créer un nouveau Madhab : la wassatiya dont il serait le fondateur et le pape musulman croyant que le réseau international des Frères Musulmans lui apporterait la légitimité et l’autorité.

      J’ai peur pour moi et pour mes frères lorsque je vois un homme d’une telle érudition aller à l’égarement. J’ai été frappé lorsque Salim Al ‘Aoua son ancien secrétaire général a démissionné laissant entendre qu’il ne s’entendait pas avec le caractère tyrannique de Qaradhawi. J’aimais lire ces gens que tu as cité comme Fahmi, mais apparemment la Libye, al Jazeera et la Turquie ont fait perdre la Qibla à beaucoup de gens.

      Qu’Allah (swt) nous montre la vérité comme vérité et qu’il nous donne la lucidité et le courage de la suivre, et qu’Il nous montre le mensonge comme mensonge et qu’Il nous donne la lucidité et le courage de le réfuter sinon nous en détourner. Amin !

  2. Samir 15 octobre 2012 at 19:29

    Amin ya Rab,
    Est-ce que cette Ouma a connu des situations pareilles ? est-ce qu’il n y a plus de savants rabaniyin ou ils ne sont pas médiatisés ? est-ce un signe de la fin ! comme vous avez dit dans un de vos récent commentaire :  »A moins que la solution serait d’attendre le retour « prochain » de Aissa Ibn Mariam (saws). Dans quel camps nous serons ce jour là si Allah nous donne longue vie? »

    • Omar MAZRI 15 octobre 2012 at 20:52

      Pire sans doute puisque nous sommes passés par la longue nuit coloniale et nous la faisons suivre par la nuit aussi longue de la néo-colonisation. La première nuit était précédée de notre culture de minus habens du colonisable. La seconde était précédée et accompagnée de notrte culture d’auxiliaire de service ou de pensée de la colonisation et de ses symboles culturels et idéologiques. Pour rendre hommage à Malek Bennabi et donner continuité à son œuvre j’ai forgé le mot et le concept de colonialité. Je le retrouve utilisé sur le Net, mais avec la même configuration.

      Est-ce que c’est le signe de la fin ? Je ne sais pas puisque le Prophète lui même (saws) savait mais ignorait le quand. Les signes précurseurs sont là, mais à chaque période trouble, depuis la destruction de Bagdad par les mongols que les musulmans vivent avec la hantise de la fin du monde et la venue du Mahdi.

      Le grands événement est l’arrivée du Massih ad Dajjal. Chacun y va de son explication. Nous implorons Allah de nous en prémunir et si nous sommes de ceux qui seront éprouvés par sa venue de faire des nous des perspicaces dont la parole, l’esprit et le pas seront affermis dans la voie de l’Islam.

      Après cet évenement il y aura le retour de AissaIbn Mariam qui va mettre fin au règne du Dejjal et instaurer de nouveau l’Islam comme il avait instauré de nouveau la Thora pour faire régner la paix et la justice et mettre fin au mensonge. Certains prédisent que la guerre future entre la Syrie et la Turquie qui se prépare où les russes (les roums) seront du côté des Musulmans et l’Occident sera du côté des turcs et des bédouins d’Arabie. Alors le Messie descendra sur la minaret blanc de la mosquée de l’est de Damas. Je n’en sait pas plus. Si tel est le cas ou ressemblant la question va se poser de la même façon pour nous et pour les savants : qui va se ranger derrière Aissa (saws) et qui va le traiter de menteur.

      Le récit coranique sur Bani Israël montre que les savants bigots s’égarent par leur érudition et égarent les gens du peuple. Le récit coranique est destiné aux musulmans, donc il y aura probablement contre le Messie les savants des palais et les savants qui se comportent comme les rabbins et les prêtes des Gens du Livre. Allah est plus savant. Nous demandons à Allah la guidance et la fermeté pour nous et les braves gens sans arrogance.

      Tout le monde attend le retour du Messie, chacun pour des objectifs différents. Attendons et cultivons l’attente prophétique, celle de la patience, dans la personnalité de nos enfants et petits enfants. Allah est avec les patients.

      Bien à toi.

  3. Samir 16 octobre 2012 at 03:04

    Barak Allah fikoum.

  4. Khaled 3 novembre 2012 at 21:38

    Allah awj n’oublie pas et n’omet jamais … voilà qu’il dévoile les hypocrites (oulémas petro-dollards et les outils de propagandes aljazeera) devant le monde entier

    à voir et traduire mon frère … salam
    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=EBRFgiXriRQ

Vos réactions