Islam  : Libération des opprimés

Les imposteurs de l’Islam et les otages palestiniens à Yarmouk

Les imposteurs de l’Islam et les otages palestiniens à Yarmouk
Print pagePDF pageEmail page

{Dites la vérité}

 » Le véritable savant est celui qui dit la vérité dans les moments de troubles (fitane). Dites la vérité. Cela ne retarde ni n’avance le terme de vie comme cela ne diminue ni n’augmente la subsistance » Hadith

Les événements tragiques qui montrent l’armée syrienne loyaliste prendre d’assaut le camp palestinien Yarmouk et l’exil dans l’exil des réfugiés palestiniens doivent nous inviter à réitérer nos sentiments de solidarité avec le peuple palestinien qui souffre de l’injustice mondiale, de  l’incompétence de ses élites et de l’imposture des Arabes et des Musulmans qui poussent l’outrecuidance à faire commerce de la misère au lieu de la régler.

A première vue la vision des conditions de vie misérable à laquelle s’ajoute la fuite humiliante des Palestiniens du camp de Yarmouk  soulève le cœur et fait perdre le peu d’estime pour l’armée syrienne qui se permet de prendre d’assaut des réfugiés sans armes, sans biens, sans destin.

C’est ce que la coordination entre la guerre subversive, la guerre psychologique, le matraquage médiatique  et la haine des musulmans en armes contre d’autres musulmans veut montrer : une armée inhumaine qui ne respecte ni réfugiés ni pacte ni civils. Cette armée dont on montre les atrocités tout en occultant son devoir de défendre sa patrie et tout en niant ses morts et ses blessés est pratiquement la principale visée du plan impériale et sioniste. Bachar Al Assad à l’instar de Saddam Hussein et Mouammar Kadhafi  n’est que l’arbre qui cache la forêt visée par l’incendie.  Le monde arabe et musulman ne doit aspirer ni à construire un état de droit, ni à construire une armée de défense nationale, ni à vivre en paix pour régler ses contentieux avec l’histoire de sa décadence et de sa colonisation. Il est condamné à vivre dans les turbulences pour le profit de l’Empire, du sionisme et de leurs vassaux occidentaux et arabes.

Et pourtant  notre religion nous met en garde contre la transgression en portant atteinte à la vie, aux biens et à la sécurité des personnes :

« Celui qui tue une personne qui a conclu un pacte avec les musulmans (Mou’âhad) ne sentira pas l’odeur du paradis, alors que son odeur est sentie d’une distance équivalente à quarante années. » Rapporté par Boukhâry.

Les imposteurs de l’Islam sous la conduite d’un savant sénile et d’un prince parricide et régicide qui reçoivent les commandes de Tel-Aviv et Washington  ont décidé de recourir à l’horreur : prendre en otage les Palestiniens :

Ils ont cultivé suffisamment l’esprit infantile et partisan  auprès des Palestiniens  fanatiques de l’Islam qui ne connaissent de l’Islam que le superficiel et l’émotionnel. Ces stupides ne tirent pas leçon de l’aventurisme du FATAH au Liban au début des années 80 et se laissent piéger de la même manière pour se retrouver impliqué dans un conflit intérieur dont ils seront toujours les victimes s’ils prennent position. La seule position légal et légitime est de rester loyale et reconnaissant envers la main qui t’a secouru et abrité. Si tu désapprouves où tu supportes avec silence et dignité ou tu plies bagage et tu t’en vas ailleurs chercher un autre lieu d’asile. Lorsque l’esprit partisan et infantile l’emporte sur la raison et l’éthique alors le Palestinien devient l’artisan de son propre malheur et de la honte des siens. Plus personne n’ignore que des combattants palestiniens ont rejoint la sédition armée ajoutant  complexité et complication à leur situation déjà  confuse. Ces ingrats qui retournent leurs armes contre ceux qui les ont armés et entrainés  devront répondre à la question du pourquoi. Pour l’instant ils ont permis de transformer le camp de réfugiés de Yarmouk en zone d’opération des combattants mercenaires de l’OTAN : islamistes djihadistes en panne d’imagination, marxistes chrétiens en alliance avec les islamistes, Frères Musulmans adorateurs  des guides, des savants et de l’argent. Toutes ces fripouilles n’ont aucune honte à servir l’agenda impériale et à lui obéir au doigt et à l’œil, mais ils poussent le cynisme assassin et fourbe à prendre en otage un camp de réfugiés.

YARMOUK2Ce camp de Yarmouk, l’un des plus grands dans le monde, est une place stratégique dans Damas par ces cinq entrées. Il offre un abri pour la logistique de subversion (voitures piégées, tireurs d’élites, postes d’observation) et une population jeune désœuvrée, frustrée et désespérée donc manipulable et mobilisable pour devenir chair à canon de l’insurrection. L’armée syrienne, comme toute autre armée mise dans la même situation, n’avait pas d’autre alternative que de tenter par tous les moyens d’assiéger et de reconquérir  le camp et d’en reprendre le contrôle des accès stratégiques. La perte de ce camp c’est la perte de Damas. Jusqu’à preuve du contraire l’armée loyaliste syrienne est l’armée légale et en aucun cas un esprit juste et avisé n’irait lui interdire  de reprendre par la force des armes ce qui menace la sécurité intérieure du pays et l’effondrement de l’Etat. Le caractère islamiste ou non islamiste ne change rien à la nature du problème. Si nous devions prendre en considération le caractère islamique il serait contre les groupes séditieux car le Coran et la Sunna du Prophète interdisent la sédition armée et lui réserve le châtiment le plus humiliant et le plus implacable :

{Nous Avons Prescrit aux fils d’Israël que : « Quiconque tue une personne sans qu’elle ait tué ou corrompu de par la terre, serait comme s’il avait tué les hommes en totalité, mais quiconque la laisse vivre, serait comme s’il avait laissé vivre les hommes en totalité ». Nos Messagers leur sont venus, en fait, avec les évidences. Ensuite, beaucoup d’entre eux, après cela, sont des dissipateurs de par la terre. Toutefois, la punition de ceux qui font la guerre à Allah et à Son Messager, et sèment la corruption de par la terre, est qu’ils soient massacrés, ou crucifiés, ou que soient coupés leurs mains et leurs pieds opposés, ou qu’ils soient bannis du pays. Cela sera pour eux un avilissement dans le monde ; et dans l’au-delà, ils auront un immense châtiment. Sauf ceux qui se sont repentis avant que vous n’ayez pouvoir sur eux. Sachez qu’Allah Est Absoluteur, Miséricordieux.}

La casuistique de Qaradhawi, le bavardage insensé des Ali Belhadj, les appels au meurtre par Arrour et compagnie  ne changent rien à la signification de ces Ayat. On ne réalise pas le dessein d’Allah par le Haram, l’effusion de sang et l’insécurité.

Il y a le dessein du grand Satan qui se réalise en Syrie, dans la continuité de ce qui s’est réalisé en Libye : disloquer de  qui reste du monde arabe pour l’empêcher de tisser ce qui fait une civilisation capable de se réveiller et de présenter aux peuples comme alternative par la conjugaison progressive et pacifique des mentalités arabes collectives, des histoires communes de vie ensemble et de confrontation aux mêmes impérialismes et aux mêmes défis,  des élans trop certes mais qui ne manqueront pas de faire émerger la conscience de la liberté, du droit, de la légitimité et de la collaboration démocratique, des possibilités objectives de complémentarités des ressources, des métiers et des projets économiques. C’est ainsi que se construit une aire civilisationnelle qui peut donner naissance à une sorte de confédération musulmane, visage moderne du Khalifat ou autre forme de l’esprit de solidarité inter peuples et gouvernants musulmans. Nos apprentis religieux ne connaissent ni la stratégie, ni la construction de l’état, ni la grammaire de la civilisation, ni la réalité du monde et commettent un crime en s’impliquant dans des conflits dont ils ignorent les enjeux, les conséquences et les centres de décisions.

La bataille pour le contrôle du camp palestinien de Yarmouk n’est pas un fait isolé ni fortuit. C’est une construction diabolique qui doit être remise dans le contexte de la terreur internationale que mène l’Empire contre la Syrie s’appuyant sur ses vassaux européens, ses financiers arabes, et ses « révolutionnaires islamo otanesques dont la crainte de Dieu les autorise à massacrer les créatures de Dieu et à faire semblant de ne pas voir les diables qui les manipulent et qui les armes.  La Syrie est visée pour que sa mosaïque ethnique et confessionnelle disparaisse et qu’à sa place s’installe une guerre sans merci et sans fin entre toutes les composantes de la société laissant la Syrie aux mains des forces occultes qui peuvent désigner les seigneurs de guerre qui acceptent de travailler pour l’agenda sioniste et la normalisation avec l’empire et le sionisme contre l’Iran, le Hezbollah, la Russie et la Chine. Le même scénario appliqué en Irak et en Afghanistan est reconduit en Syrie sous la bénédiction des savants de l’égarement et des prédicateurs de la Fitna. Ces insensés portent sur la conscience et les mains le sang des innocents et les ruines du monde arabe. S’ils avaient un grain de sel de raison et de Taqwah ils auraient vu le plan diabolique impériale et l’aurait combattu sinon dévoilé. Ce plan vise à épuiser et à faire effondrer l’armée syrienne sans qu’il n’engage un homme ou un dollar américain. Il ne fournit que le renseignement et l’ordre de combat. Le sale travail est fait par les Arabes et les Turcs. Pour l’instant l’armée syrienne, malgré ses déboires, résiste miraculeusement au prix de la destruction de la Syrie? Seul Allah sait combien de temps cette résistance sera encore debout et quel sera le prix de cette résistance. Si jamais la résistance syrienne s’épuise alors le scénario diabolique qui a déjà été appliqué en Afghanistan sera mis en place : liquidation de tout l’islam djihadiste et politique qui s’est constitué en force de combat sous un étendard de confusion. Les États-Unis et leurs alliés européens auront réussi le double exploit de liquider d’une part l’axe de la résistance et de laisser la question palestinienne orpheline adoptée par les traitres arabes qui vont l’achever définitivement, puis d’autre part de liquider encadrement et exécutants qui seront le moment voulu qualifiés de terroristes et de criminels contre l’humanité. Qaradhawi et son association de séniles cyniques seront considérés comme des terroristes et interdit de fonds, d’antennes et traduits devant les tribunaux occidentaux pour crimes envers les Juifs,  les Chrétiens et les laïcs. Ils perdront ainsi le fruit de leur vie de trahison et le retour à Dieu sera plus humiliant et plus dur en châtiment.  Les dirigeants arabes qui ont servi le plan américain seront envoyés dans la fosse de l’histoire. L’empire a déjà la liste des pièces de rechange :

« Comme vous faites aux autres il vous sera fait de même »

Le camp de Yarmouk est sous le contrôle du front démocratique – commandement général qui est resté loyal envers la Syrie. En prenant en otage le camp de Yarmouk on attise les luttes intestines entre factions palestiniennes, on crée de la diversion dans leur feuille de route en déplaçant le problème non plus sur continuer la résistance contre Israël ou collaborer avec le sionisme et s’intégrer dans le nouvel ordre mondial dans la région ou le refuser, mais être avec ou contre le régime syrien et être avec ou contre l’illusion du khalifat Khwanji.  Les événements du camp de Yarmouk sont la manifestation flagrante de la dérive maffieuse, cynique et absurde de ceux qui rêvent de construire un Khalifat fondée sur la bonne gouvernance alors qu’ils sont insensés, incompétents et criminels :

{Dis : « Vous informerons-Nous des plus perdus en œuvres ? » : ceux dont l’œuvre s’est fourvoyée dans la vie terrestre, alors qu’ils s’imaginent avoir agi au mieux.}

S’il est triste de voir ceux qui appellent à Dieu recourir à des procédés qui cultivent la haine  entre des factions devant combattre contre le même ennemi il est encore plus affligeant de voir que ce scénario n’est pas étranger au scénario qui s’est déja passé dans le camp Nahr al Bared au Liban où l’armée libanaise a employé l’artillerie et l’aviation pour déloger un « groupe ». Quelle est la stratégie dans ce type d’opération et pourquoi la réitérer. La réponse est effarante si elle ne répond à aucune logique et elle est horrible lorsqu’on lui donne l’explication rationnelle la plus plausible : faire admettre dans l’opinion palestinienne, l’opinion arabe et l’opinion mondiale favorable que les armées arabes traitent les réfugiés d’une manière plus dure et plus humiliante que ne le font les sionistes. C’est un procédé connu qui s’appelle « l’effet contamination » qui permet de contaminer une image relativement correcte et de décontaminer une image laide pour la rendre plus présentable. Dans le cas présent du camp de Yarmouk l’effet est scandaleux : l’autorité palestinienne réagit vite en demandant à l’ONU de trouver une solution aux réfugiés de Syrie et de faire tout le nécessaire pour les faire transférer en Palestine. Quelques milliers de réfugiés ont été habilement orientés vers les camps de Turquie.  L’opération marketing pour désavouer l’armée syrienne était rodée. Encore une fois je dois avouer que les Arabes, dans l’état de décomposition sociale et politique et dans l’état de putréfaction intellectuelle et morale sont prêt à tout pour arriver à leur conquête de pouvoir, mais ils sont dans l’incapacité de produire des scénarios si bien élaborés. Ce sont des médiocres que l’armée syrienne aurait pu nettoyer en quelques semaines si elle n’avait pas affaire à un complot international. Ce complot dépasse la Syrie dans ses objectifs et sa mise en œuvre.  L’Iran, la Russie et la Chine semblent pour l’instant avoir compris le scénario.

Dans ce conflit mondial, la question palestinienne est d’importance cruciale. Elle est la boussole du monde . L’empire et le sionisme veulent que cette boussole ne reflète que leur réalité enchanteresse qui fait l’impasse sur la justice et les droits des Palestiniens. Dans la stratégie de l’enchantement et de la fabulation nous avons le Khalifat allié de l’Empire qui se dessine péniblement. Dans ce Khalifat où on voit les déchirement à venir entre les Émirs du Qatar,  les Ottomans, les Rois bédouins et les Mamelouks d’Egypte  se dessine un rattachement de Gaza à Égypte et celui de Ramallah à la Jordanie. La bataille du camp de Yarmouk intervient dans un moment où Mechaal a achevé son opération marketing à Gaza volant à la résistance palestinienne sa victoire et la plaçant dans une allégeance au Qatar, Abbas annonce sa décision de création d’une confédération jordano palestinienne, Netanyahu lance un vaste programme de colonisation réduisant davantage les territoires arabes. Le HAMAS ne doit pas gaspiller son capital de sympathie ni nuire à ses nombreux martyr à cause du culte la personnalité que la confrérie frériste cultive au lieu de cultiver le réalisme, la loyauté et l’islam originel.

La plus grande victoire que nous pouvons réaliser sur nos ennemis est celle que nous réalisons sur nous-mêmes. Elle passe par l’impératif de garder la tête au-dessus des eaux troubles et de trouver des jalons et des points de fuite pour construire une perspective de vue à même de voir un semblant de réalité se dessiner dans la confusion et la convulsion. Devant l’emballement jouissif des journaleux embarqués pour le compte de l’empire nous ne pouvons que dire la vérité même si elle heurte les bonnes consciences musulmanes qui rêvent d’un khalifat pour ne pas voir l’horreur de ses partisans. La plus grande victoire c’est de dire nous refusons que cela se passe en Algérie  même si nous devons encore supporter les médiocres qui nous gouvernent et qui n’ont pas l’honneur et la dignité de tourner le dos aux tombeurs de la Libye et de la Syrie au lieu de leur dérouler le tapis rouge. Comme la vérité, le tapis rouge ou le dos tourné ne changera pas à l’équation algérienne grand chose. Notre maladie est profonde, elle nous emportera tous comme un cancer incurable dont on ressent les métastases

Les malheurs qui frappent les Musulmans  sans distinction ont leur origine, selon le Prophète (saws) dans  la généralisation de la malveillance dans les cœurs, les esprits et les comportements des Musulmans. Quelle pire malveillance que de verser le sang des innocents ou de débattre avec passion du futile et de l’accessoire et rester insouciant devant l’imposture et la trahison. Le Khabat est la malveillance. La langue algérienne a su trouver le mot juste pour désigner le cancer et le Malin nuisible : le Khabith. Comme Satan il frappe ceux qui n’ont plus de défense immunitaire ou qui se sont trop longtemps exposés aux nuisances. Qu’Allah nous protège du Khobt et des khoubata   au sens propre et figuré. Amin !

Ces Khoubata qui parlent notre langue, pratiquent notre religion et règnent en maitres sur nos esprits, nos cœurs et nos destins ne sont pas ceux qui se réclament éradicateurs ennemis de l’Islam, mais ceux qui se sont autoproclamés détenteurs de la vérité suprême et de la science infuse leur donnant  le droit non de parler de Dieu et d’agir pour Dieu, mais de parler au nom de Dieu et d’agir pour Satan. Il est de notre salut moral et public de les dénoncer et de leur tourner le dos.  Il n’est pas normal que depuis le mouvement de décolonisation nous les voyons exprimer leur allégeance à des monarques séniles, rétrogrades, agents de l’empire et du sionisme contre le bon sens et le sens logique de l’histoire et qu’ils jettent l’anathème sur Boumédienne, Kadhaffi, Assad et Nasser qui ont tenté, mal tenté, de lutter contre l’impérialisme et de mettre en place les bases du développement industriel, agraire et social qui fait défaut. Le temps a montré en Tunisie et en Égypte que les Charlatans n’ont aucun programme de justice sociale, de développement social et économique et encore moins de réformes et de modernisation de l’État. Ils font plus de tort à l’Islam et aux Musulmans que les laïcs et les athées dont la nuisance est confinée aux microcosmes et non à l’ensemble de la société musulmane qui est sous le charme du mensonge des assoiffés de pouvoir et des docteurs de la casuistique religieuse que l’Islam condamne.

Je ne suis pas un opposant de l’Islam, je suis un opposant à la bêtise qu’elle prenne habit de nationalisme ou d’islamisme. Il y a suffisamment de souffrance, mais aussi de talent dans le monde arabe et musulman pour que nous puissions nous libérer des mimétisme aliénants et inventer une nouvelle voie de développement et de gouvernance qui respecte notre religion, nos intérêts et la pluralité de nos différences. Nous avons trop souffert du colonialisme pour le tolérer de nouveau et lui donner excuse pour se jouer de nous à cause de l’infantilisme des uns et de la surenchère idéologique et démagogique des autres. Al Ibrahimi a considéré à juste titre que le colonialisme est une des souillures de Satan confirmant l’antagonisme religieux et idéologique entre le coran et la doctrine impériale. Se soumettre à cet empire c’est trahir le Coran et trahir nos martyrs ainsi que décevoir les peuples en quête d’espoir et de salut.

décolonisation WAYL1

WAYL2

Combien il avait raison le Prophète (saws) de refuser que le pouvoir et l’autorité soient confiées à des insensés ou à des gens qui réclament le pouvoir se croyant les plus méritants ou les plus capables à l’exercer. S’il avait dit le contraire chacun aurait construit son émirat au seuil de son gourbi et chacun aurait tué le reste de l’humanité pour une parcelle de jouissance de ce monde  qui aux yeux d’Allah n’a même pas  la valeur d’une aile de moustique.  Bouteflika et consorts au lieu de cultiver le baise main ils devraient tirer leçon de l’actualité et engager des réformes structurelles et profondes en redonnant l’Algérie aux Algériens avant que les insensésde part et d’autre ne liquident la vie et l’avenir du peuple algérien  pris  en otage  et mis en assistance comme un inapte.

{Allah ne nous châtie pas à cause de ce qu’ont commis les insensés d’entre nous}

 

Vous aimez cet Article? Diffusez-le!

8 Commentaires

  1. H. Dhoukar 28 décembre 2012 at 19:33

    Cher Omar,
    Pouvez-vous préciser ce que dit ce vénérable cheikh. J’ai compris l’essentiel, mais pas les références religieuses. Et comment traduisez-vous « tafeh » (par infatué?) . Merci d’avance :

    http://www.youtube.com/watch?v=_gMn27n_WSQ

    • Omar MAZRI 28 décembre 2012 at 21:16

      @ H. Dhoukar

      Tafih comme tous les mots arabes prend un sens différent selon le contexte. Ainsi ce que le vénérable Cheikh décrit par Tafih est l’aspect futile, indigne, odieux, ignoble, bas, vil, inepte, médiocre, frivole, relevant de la bagatelle, insignifiant, inconséquent, fragmenté et insensé des discours, des idées et des préoccupations de ceux qui osent prétendre représenter l’Islam alors qu’ils sont en contradiction avec l’esprit sérieux, grave, responsable, fédérateur, éveillé et sensé du musulman tel que le décrit le Coran et la Sunna.
      Ces médiocres insensés qui produisent la Fitna au nom de la religion, ils instrumentalisent la religion pour assouvir leur passion et leur penchant au jeu et à l’impudence comme le stipule la Ayat que le vénérable Cheikh a cité :

      {Et délaisse ceux qui ont tourné leur religion en jeu (amusement) et en distraction (divertissement) et que la vie terrestre a séduits.} Al An’âm 70

      Certains traduisent les termes la’iban et lawhan par moquerie et jouissance limitant ainsi le sens au seul contexte des Arabes païens, juifs et chrétiens qui faisaient diversion contre le Coran et le Prophète par le bruit et les plaisanteries. Les termes exacts sont en jeu (amusement) et distraction (divertissement) qui qualifient toutes les situations possibles.
      Pour ne pas tomber dans l’amalgame ou la troncature qui peuvent fausser le sens et permettre de mal la transposer le sens dans notre réalité amère il faut citer le contexte de l’Aya :

      {Dis : « Il est le Tout-Puissant qui a le pouvoir de vous envoyer un châtiment d’au-dessus de vous, ou d’en dessous vos pieds, ou de vous confondre en sectes et ainsi faire subir à certains d’entre vous les brutalités des autres. » Vois comment Nous détaillons les Signes, afin de les amener à comprendre ! Et ton peuple l’a démenti (le Coran) alors qu’il est la Vérité. Dis : « Je ne suis pas votre responsable ». A chaque nouvelle un point final, bientôt vous saurez. Et si tu vois ceux qui pataugent dans Nos Versets, détourne-toi d’eux jusqu’à ce qu’ils engagent une autre discussion. Si Satan te le fait oublier, ne reste point parmi les gens injustes après t’en être souvenu. Il n’incombe point à ceux qui prennent garde à Allah de les juger en quoi que ce soit, mais un rappel, afin qu’ils puissent devenir pieux. Et délaisse ceux qui ont tourné leur religion en jeu et en amusement et que la vie terrestre a séduits. Rappelle, par ceci (le Coran) qu’une personne n’est diffamée qu’en raison de ce qu’elle a commis : elle n’a, à l’exclusion d’Allah, ni protecteur ni intercesseur, et même si elle se rançonnait pleine rançon, ce ne sera point accepté d’elle. Ceux qui ont été détenus, en raison de ce qu’ils ont commis, auront une boisson d’eau bouillante et un douloureux châtiment en raison de leur mécréance. Dis : « Invoquerons-nous, à l’exclusion d’Allah, ce qui ne peut nous être utile ou nous nuire, pour retourner sur nos pas après qu’Allah nous Ait Guidés ? Tel celui que les démons ont séduit sur terre, perplexe, ayant des amis qui l’incitent à la Direction : « Viens à nous ? » Dis : « Certes la Direction d’Allah est la Direction infaillible ; il nous a été commandé de nous en remettre au Dieu des Univers ».}

      Nous sommes trop minables pour l’Islam sublime. Nous défendons l’esprit partisan et doctrinaire alors que l’Islam recommande l’universel de la miséricorde et la fédération de toutes les potentialités musulmanes pour témoigner et faire le bien. Je comprends et je partage ses pleurs. C’est un gharib de l’Islam, un étranger au sein de la communauté, un homme « bizarre » dans ce monde d’insensés, de cyniques et de nihilistes dominés par les sots et les vaniteux. Le Hadith que ce cheikh évoque parle justement de cette période où les insensés, les pédants, les infatués et les gaspilleurs de temps prennent le monopole de la parole et sème la zizanie.
      Le châtiment est terrible pour ceux qui prennent en raillerie la religion d’Allah ou qui se comportent de telle manière que la religion d’Allah soit abaissée au rang de spectacle et de surenchère médiatique allant jusqu’à inciter les musulmans au meurtre. Ce châtiment ne concerne pas donc seulement les mécréants, mais ceux qui s’imaginent à tort servir l’Islam alors qu’ils servent leur insenséisme et leur diable :

      {Et les condamnés au Feu appellent les gens du Paradis : « Déversez sur nous un peu d’eau ou de ce qu’Allah vous a octroyé ». Ils leur répondent : « Allah les a formellement Interdits aux mécréants, ceux qui ont pris leur religion pour distraction et pour amusement, et que la vie terrestre a séduit ». Aujourd’hui donc Nous les oublions comme ils ont oublié la rencontre de leur Jour-ci et parce qu’ils ont renié les Signes d’Allah.}

  2. Youcef 9 janvier 2013 at 04:25

    قُلْ هَلْ يَسْتَوِي الَّذِينَ يَعْلَمُونَ وَالَّذِينَ لا يَعْلَمُونَ
    Merci Mr. Mazri pour votre claivoyance et votre volonté a éclairer les lanternes des aveugles qui se croient voyants et prétendent qu’ils détiennent la vérité absolue,

  3. Sofyan 18 janvier 2013 at 16:09

    Salem alykoum Omar, c’est kool,vous allez bien ,je voulais vous demandez qui autorisent la destruction des mausolées, hormis les grands savants ignorants financer par les alsoud, de qui prennent t’ils leurs avis ? De quelles époques ? Quels sont leurs références ? Ils mentent au nom de quels grands imams ?

    • Omar MAZRI 1 juin 2013 at 14:43

      Le Prophète (saws) a interdit de construire des mausolées, mais il a interdit de profaner une tombe, qui plus est est une tombe d’un compagnon ou d’un successeur. Si le mausolée est construit il appartient à l’autorité légale et constituée de le transformer en tombe normale sans profaner la tombe. Les savants peuvent et doivent demander au gouvernant d’aplanir les tombes si le gouvernant est défaillent. Ils seront contre la Sunna du Prophète s’ils demandent à des groupes de le faire à la place de l’autorité publique car cela génère de la Fitna. Cela est davantage plus grave lorsque la profanation des tombes poursuit un objectif politique et médiatique. C’est ce qui se passe.

      Sur le plan culturel et civilisationnel il existe plusieurs aires géographiques de l’Islam : Afrique, monde arabe, Asie, etc. Les gens du Moyen-Orient, et en particulier les bédouins incultes et riches, ne peuvent imposer leur point de vue, même s’il est juste et véridique, à ce qui a été construit par l’histoire, la géographie et les mentalités collectives.

      Enfin il faut s’interroger sur la crédibilité et la bonne foie de ceux qui soutiennent la destruction des mausolées comme si Bachar Al Assad en était l’auteur alors qu’ils ont accouru en Afghanistan pour demander aux Talibans de ne pas détruire les statues de Bouddha (???). En tous les cas Allah est en train de les dévoiler et les montrer sous leurs vraies apparence hideuse : de petits monstres qui ne savent pas que les priorités sont la fin de l’effusion du sang et l’unification de la Oumma.

  4. Les2Levants/Les2couchants 23 janvier 2013 at 16:28

    SALAM

    Mon intervention porte sur autre que le sujet ci dessus.

    Pouvez vous commenter s’il vous plait la composition de l’image que vous avez choisis pour la façade de votre site.

    Merci d’avance, même si cela parait sortir du sujet.

  5. Belle 18 juin 2013 at 10:28

    Cher Mr Omar Mazri.. Assaloum ‘aleykoum wa rahmat Allahi wa barakatou…
    Merci infiniment pour la clarté de votre commentaire. Allah i barek. Avez-vous un site que nous puissions visiter et ainsi avoir le plaisir de vous lire?
    Votre obligée et soeur en Islam…

    • Omar MAZRI 18 juin 2013 at 12:08

      @ Belle

      Salamou Allah ‘alayki wa baraka Allahou fiki

      Qu’Allah nous accorde la lucidité et la sincérité et nous éloigne de tout esprit partisan ou sectaire.

      Le site est celui-ci

Vos réactions