Islam  : Libération des opprimés

Positions de principes sur la Syrie

Positions de principes sur la Syrie
Print pagePDF pageEmail page

Profitant des contradictions internes de l’Empire qui donnent des moments et des espaces de questionnements avant l’inévitable, j’ai procédé à mon mea-culpa sur la Syrie. Je n’ai pas soutenu un régime, mais j’ai refusé l’agression impériale et sioniste contre un pays arabe et musulman. Je ne suis pas opposant à l’Islam, mais je refuse de cautionner  le comportement infantile et belliqueux des mouvements dits islamiques  qui mènent  à la confusion et à la subversion. Je profite de ce répit pour mettre de l’ordre dans mes articles et créer un dossier Syrie.

Je constate que depuis la « révolution » tunisienne j’ai eu la présence d’esprit de voir comment l’Empire et le sionisme avaient pris en charge intelligemment les révoltes populaires, avaient joué de l’affectif des mouvements islamistes et de leur haine envers les régimes despotiques, et avaient manipulé les éradicateurs et les vassaux arabes rivaux entre eux, pour conduire les Arabes vers le chaos en Libye, en Egypte et en Syrie.

L’Algérie était depuis longtemps déja mise KO au sens propre et figuré.

La Syrie, le Hezbollah et l’Iran étaient dans le collimateur. La Syrie est le dernier bastion de la résistance arabe qui de surcroît assure la logistique des  résistances populaires en Palestine et au Liban qui ont triomphé des agressions militaires. Bien entendu il y’ a d’autres raisons dont la plus importante dépasse la Syrie et l’Iran : l’Empire détruit les possibilités d’éveil de la civilisation islamique que promettait le retour des Arabes à la religion. Ne pas voir l’Euroasie et la géopolitique du pétrole dans les stratégies impériales et se focaliser exclusivement sur une divergence entre Sunnites et Chiites ou entre le régime syrien Nosayri et laïc et les Djihadistes islamistes c’est vraiment faire de la manipulation qui ne travaille ni la paix ni le triomphe de l’Islam. L

e bricolage idéologique et politique du pseudo Kalifat islamique ou de la Dawla islamique avec ses déroutes en Tunisie, en Egypte et sa Fitna en Syrie et en Libye est tellement évident que nous nous attendions à un effort salutaire de questionnement, mais force est de constater que la Sahwa islamique ne repose que sur la  fascination du bavardage  et l’inertie des esprits qui continuent de pratiquer la fuite en avant.

Ma grille de lecture n’a pas changé : je vois l’Islamophobie en oeuvre et je vois les dix commandements US à l’oeuvre. Ils s’appliquent sur nos défaillances et nos lacunes, et surtout sur les pygmalions que l’ignorance des peuples et la rationalité de l’Empire ont su installer comme des idoles sur les tréteaux de la boulitique, sur les minbars des mosquées et sur les hauts rangs de l’Administration et de l’armée comme des Moufsidines qui corrompent tout ce qu’ils touchent sans jamais réparer ni réformer.

En faisant le ménage je retrouve des éléments anciens, mais d’actualité pour comprendre l’horreur de ce qui nous arrive et la part de responsabilité des élites musulmanes et à leur tête Qaradhawi. Il est vrai que j’avais écrit plus que par dépit et par colère que  je trouvais ses positions insensées et ruineuses. Ce que je dis je le prouve.

Le nouveau dossier sur la Syrie contient beaucoup d’articles qui viennent remplacer ceux que j’avais effectué sur la Tunisie et la Libye lesquels  se sont avérés cohérents et crédibles. Ici je remets à l’ordre du jour les contradictions et les reniements des principes par  Qaradhawi lui même, le refus de la Fitna que chaque musulman doit avoir devant les yeux s’il craint l’Enfer,  ainsi que quelques objectifs de la guerre contre la Syrie :

L’appel de SalahEddine à l’arrêt de l’effusion de sang en Syrie : le texte

L’appel de SalahEddine à l’arrêt de l’effusion de sang en Syrie : la vidéo

Qaradhawi : Pourquoi ce reniement ?

Al Qaradaoui : la parution des groupes de violence

Le rapport de la Mission d’observation de la Ligue arabe en Syrie Les principaux enjeux en Syrie

L’ensemble du dossier sur la Syrie ici

Vous aimez cet Article? Diffusez-le!

2 Commentaires

  1. Marcus Johnson 4 septembre 2013 at 18:13

    Assalâmou ‘anlaykoum. Dossier bienvenu !

  2. Samir 2 septembre 2014 at 00:46

    Un an après une position toujours d’actualité, le pire est que même après tout ce gâchis nous avançons en reculant aveuglement.

Vos réactions