Islam  : Libération des opprimés
Print pagePDF pageEmail page

J’ai cherché une raison ou une argumentation – religieuse, politique ou géopolitique – dans le discours, le comportement et les actions des islamistes (takfiristes, freristes et salafistes wahabbistes) pour justifier la Fitna en Syrie et la confrontation armée entre confessions musulmanes, je n’ai pas trouvé. Je ne trouve que la vague d’insenséisme qui englouti l’ensemble du monde arabe. Les insensés livrent aux peuples incultes et crédules des préjugés et des opinions sans fondements religieux et en contradiction avec les intérêts moraux et stratégiques du monde musulman. Il y a longtemps que j’ai exprimé mon positionnement religieux : je suis musulman comme Allah m’a nommé dans le verset 78 de la sourate Al Hajj.

Formatés par leur inculture politique et imbus de leurs savoirs remplis de préjugés, les savants et les élites sabordent l’Islam et sapent toute perspective de renaissance de la société musulmane. Ils refusent tout débat sur le curseur idéologique dans cette étape cruciale.  Ces imposteurs de l’Islam non seulement ils ont confisqué les tribunes pour propager leur préjugés et en faire une idéologie de combat au service d’un esprit partisan qui sert les intérêts d’Israël et de ses vassaux arabes, mais ils sont devenus Dieu ou ses mandataires ayant droit de vie et de mort sur les pauvres créatures qui ne s’insèrent pas dans leur nouvel ordre mortifère.

Je vous livre quelques citations de notre ami Albert Einstein et sans préjugés religieux et idéologiques essayer d’y retrouver quelques figures charismatiques du désordre qui sévit de plus en plus dans le monde musulman en parallèle à celui du despotisme politique des gouvernants en place (y compris ceux portés par la « révolution arabe ») :

Rares sont les gens capables d’exprimer avec impartialité des opinions qui diffèrent des préjugés qu’on a dans leur milieu social. La plupart des gens sont même incapables de concevoir pareilles opinions.

Il est plus facile de désintégrer un atome qu’un préjugé.

Ceux qui aiment marcher en rangs sur une musique : ce ne peut être que par erreur qu’ils ont reçu un cerveau, une moelle épinière leur suffirait amplement.

Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire.

Bien entendu  je vais être traité  de sioniste par les uns et d’ignorant par les autres sous prétexte qu’Einstein était sioniste et qu’en qualité de musulman je dois me contenter de dire « Allah a dit et le Prophète a dit » sans tenir compte de nos préjugés qui pourtant détournent le sens du Coran et de la Sunna. Au Nom d’Allah (swt),  les fabricants et les rentiers de préjugés nous   poussent à faire de la diversion ou de la subversion selon le schéma tracé  par l’Empire et le sionisme. En tous les cas faire entendre ou faire voir une certaine lecture du Coran ou des Hadiths déboîtés de leur contexte socio-historique et de leur enchaînement logique textuel puis faire valoir une opinion à une époque comme étant le consensus de la Oumma  est la manifestation la plus  stupide et la plus tragique de ce qu’on appelle le préjugé et en même temps l’instrumentalisation la plus éhontée de la religion pour cultiver le préjugé dans une société qui a perdu tout sens critique et tout effort de connaissance.

Voici la définition la plus répandue (sur le net) du préjugé :

 Comme le mot l’indique, un préjugé est un jugement porté d’avance, « avant ». Avant quoi ? L’examen, la vérification ou le constat qui le justifieraient. Préjuger signifie donc : tenir pour acquis quelque chose qui, objectivement, ne l’est pas ; ou tenir pour vraie une affirmation qui, en fait, reste douteuse. C’est pourquoi  le préjugé semble bien être illégitime par définition : il consiste en une précipitation de l’esprit dans le jugement, opérée plus ou moins de bonne foi, et peu importe à cet égard qu’il soit « favorable » ou « défavorable ».

Opinion hâtive et préconçue souvent imposée par le milieu, l’époque, l’éducation, ou due à la généralisation d’une expérience personnelle ou d’un cas particulier

Le Coran a interdit le préjugé (Dhan = Ithm » et a exigé d’apporter preuve (Borhane) et de distinguer le vrai du faux avant de prendre position ou de prendre la parole  (Tabayyanou).

{O vous qui êtes devenus croyants , évitez beaucoup de conjectures : certaines conjectures sont des péchés.} Al Houjourat 12

La pédagogie et le sublime du Coran ne consistent pas à interdire ou à recommander, laissant ainsi la place au littéralisme froid et à l’interprétation erronée des insensés, mais à brosser l’image la plus complète de la situation à laquelle conduit le préjugé, l’opinion ou la conjecture :

dhan

{O vous qui êtes devenus croyants , évitez beaucoup de conjectures : certaines conjectures sont des péchés. N’espionnez pas et ne médisez pas les uns des autres. Est-ce que l’un d’entre vous aimerait manger la chair de son frère  mort ? Cela, vous l’avez haï. Et prenez garde à Allah. Certes, Allah est Rémissif, Miséricordieux. O vous qui êtes devenus croyants  : Nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle, et Nous avons fait de vous des peuples et des tribus pour que vous fassiez connaissance. Certes, le plus élevé d’entre vous, auprès d’Allah, est le plus pieux. Certes, Allah Est Tout-Scient, Omnisavant.} Al Houjourat 12

Le préjugé et l’opinion conduisent à des catastrophes et rompent l’unité qu’Allah a voulu entre musulmans et entre musulmans et autres communautés. Les versets sont évidents et ils ne demandent pas de tafsir ou de recours à un savantissime clerc de l’Islam.  La pédagogie et le sublime du Coran montrent non seulement définissent le préjugé et étalent ses conséquences mais montrent comment éviter le préjugé par l’esprit de sens et le principe  de justesse qui consistent à analyser, à évaluer et à faire preuve de discernement par la connaissance des faits réels au delà des rumeurs, des opinions. Le Coran nous montre que  lorsque l’esprit de sens disparaît chez les élites et s’installe la confusion dans la société alors domine  la culture de l’insenséisme, de la rumeur,  de la propagande et de la casuistique religieuse qui conduisent à l’anathème, au déchirement et au clivage idéologique partisan ne tenant  compte ni des réalités, ni des priorités, ni de la vérité…

dhan1

{O vous qui êtes devenus croyants , si un perverti vous apporte une nouvelle, examinez-la pour que vous ne portiez point atteinte à des gens par ignorance, et que vous ne vous repentiez de ce que vous avez fait.} Al Houjourat 6

Le pervers est , dans les temps contemporains, celui qui déchire la communauté ou qui refuse sa fédération et se laisse tenter par les sirènes  qui appellent à une guerre de religion à l’intérieur de l’Islam pour le bon heur de Satan, du sionisme et de l’Empire. Les mêmes qui ont organisé la lutte fratricide et nuisible entre l’Irak et l’Iran sont les mêmes qui appellent aujourd’hui à une guerre entre sunnites et chiites ou qui veulent donner un caractère confessionnel à l’anarchie qui règne en Syrie lui occultant sa véritable dimension qui est géopolitique.

L’Islam est la culture de la responsabilité. Il ne tolère ni improvisation, ni anarchie, ni recours aux arguments fallacieux pour se justifier. La pédagogie et le sublime du Coran ont montré que le suivi du Coran et de la Sunna sont les garants de l’esprit de sens, du devoir de justice et du principe de justesse que doit posséder le musulman, gouvernant ou gouverné, dans l’aisance ou dans la difficulté, face à ses amis ou en guerre contre ses ennemis. Ainsi le discours coranique sur le préjugé et ses conséquences s’ouvrent par l’énoncé d’une règle que nul ne doit transgresser :

dhan43

{O vous qui êtes devenus croyants , ne devancez pas Allah et Son Messager dans le jugement. Craignez Allah. Certes, Allah Est Omni-Audient, Tout-Scient. O vous qui êtes devenus croyants , n’élevez pas vos voix au-dessus de la voix du Prophète, et ne faites pas retentir la voix en lui parlant, comme le retentissement de voix que vous vous faites les uns aux autres, afin que vos œuvres ne soient pas vaines, sans vous en rendre compte. Certes, ceux qui baissent leurs voix auprès du Messager d’Allah, ceux-là sont ceux dont Allah A Éprouvé les cœurs pour la piété. Ils auront une absolution et une immense rétribution. Certes, ceux qui t’appellent par derrière les chambres, la plupart d’entre eux ne raisonnent pas.} Al Houjourat 1

Sur le plan de la métaphore « devancer Allah (swt) » ou « élever la voix au dessus de celle de Son Prophète (saws) » c’est non seulement tourner le dos à l’Islam, mais émettre des opinions contraire à la lettre et à l’esprit de l’Islam. Le pire c’est de saper l’Islam en donnant des contre sens au Coran et aux Hadiths ou de faire valoir l’opinion d’un homme, vivant ou décédé, pour occulter la vérité, servir des intérêts partisans ou conduire la communauté musulmane au sectarisme, au déchirement, à la marginalisation, à l’insenséisme des divergences et des fausses querelles qui  épuisent le monde musulman  incapable de faire face face à ses prédateurs organisés et impitoyables.

Sur le plan du contexte de la Révélation certains exégètes relatent le contentieux qui a opposé Omar Ibn Al Khattab et Abou Bakr qui voulaient faire valoir leurs arguments pour la désignation d’un gouverneur autre que celui que le Prophète avait choisi. Omar et Abou Bakr ne sont pas des gens du commun, ils représentent l’excellence de l’élite musulmane, les authentiques Khalifes du Prophète (saws) qui ont gouverné selon la vertu et la compétence des mahdiyines ( bien guidés et bien sensés). Les gens de l’élite peuvent avoir des opinions différentes, mais jamais ils ne doivent laisser leurs opinions les dominer au point d’oublier les préceptes coraniques et les enseignements prophétiques. Si Omar et Abou Bakr sont tenus à l’humilité devant le Prophète et à l’obéissance stricte , il ne peut être permis de croire que le savoir ou la réputation d’un savant, d’un intellectuel ou d’un homme politique autorisent des innovations ou des libertés qui vont à l’encontre des règles de l’Islam.

Il y a bien longtemps qu’on ne se fait plus d’illusions sur les ignorants et les incultes qui nous gouvernent et nous trahissent, mais nous pouvons leur trouver des excuses : l’ignorance, le despotisme, la vassalisation, la rente. Le cactus arabe a montré toutes ses épines. Les élites religieuses sont celles qui provoquent le plus de dégâts. Les premiers souillent les territoires, les seconds nos esprits et notre devenir.  Nous ne pouvons trouver aucune excuse à nos docteurs en foi. L’Islam et les Musulmans doivent se libérer de toutes les rentes et de tous les totems. Le chemin est long, il exige de la patience et de la constance dans nos efforts et l’espérance dans la Miséricorde divine :

dhan5

{Et s’ils avaient patienté jusqu’à ce que tu sortes vers eux, cela aurait été meilleur pour eux. Allah Est Absoluteur, Miséricordieux.} Al Houjourat 5

Ceux qui devancent Allah et précèdent le Prophète perdent patience et ne se résignent pas au Jugement d’Allah. Ils croient qu’il peuvent impunément contourner, détourner, retourner ou faire accelerer  l’histoire à n’importe quel prix. Observez les révolutions arabes confisquées par les insensés et les assoiffés de pouvoir, au nom de l’Islam, et vous verrez  la vérité coranique se manifester sans voile : les imposteurs ne cherchent ni le bien des musulmans ni celui de l’humanité, mais la revanche sur les gouvernants et le triomphe de leur parti sectaire et inculte :

{Dis : « Allez-vous apprendre à Allah quelle est votre religion, alors qu’Allah Sait ce qui est dans les Cieux et ce qui est en la terre ? » Allah Est Tout-Scient de toute chose. Ils pensent te faire une faveur d’avoir adopté l’Islam ! Dis : « Vous ne me faites aucune faveur avec votre adoption de l’Islam. Mais c’est Allah qui vous fait une faveur en vous guidant vers la foi, si vous êtes véridiques ». Certes, Allah Sait l’Occulte des Cieux et de la terre. Et Allah voit tout ce que vous faites.} Al Houjourat 16

C’est ainsi que se termine la sourate Al Houjourat.

 

Vous aimez cet Article? Diffusez-le!

12 Commentaires

  1. No way 20 juin 2013 at 20:06

    Merci pour cette article remplie de lumière , Puisse Allah t’accorder la,santé. J espère lire tous tes écrit avant la fin de ma vie incha Allah

    • Omar MAZRI 20 juin 2013 at 20:25

      Salam, je te remercie pour ton intérêt. Je profite de la réponse pour rappeler à moi-même et à mes frères et sœurs que le Prophète (saws) nous a donné la clé pour éviter les préjugés et ne pas devenir otage des imposteurs et des partisans qui peuvent se cacher derrière une érudition phénoménale et conduire à la catastrophe dans cette vie et à la perdition dans l’autre. Il a dit (saws) :

       » Le bien (le vrai) est ce qui apporte certitude à l’esprit et sérénité au cœur alors que le mal (le faux) c’est ce qui apporte trouble et confusion. Délaisse le trouble et la confusion au profit de la certitude et de la sérénité et cela même si les gens te conseillent (de faire le contraire : textuellement ils te font des fatwas) ».

      Chacun de nous est responsable de ses actes et des pensées. Il ne peut se cacher derrière un savant, un prédicateur ou un gouvernant. Le Prophète a fermé la porte à l’irresponsabilité et au suivisme :

      « Allah je me refugie auprès de Toi contre toute justification »

  2. X man 21 juin 2013 at 14:51

    « Ils ont des coeurs, mais ne comprennent pas. Ils ont des yeux, mais ne voient pas. Ils ont des oreilles, mais n’entendent pas. Ceux-là sont comme les bestiaux, même plus égarés encore. Tels sont les insouciants. »

    Merci Omar pour ce… Rappel , qui, vraiment il est bénéfique pour le croyant en ces moments décisifs.
    Puisse le Tout Puissant Allah te récompenser pour chaque lettre écrite . chadue

  3. Didon 22 juin 2013 at 22:10

    Salam aleykoum
    S’il est vrai que cette guerre est faite par des insensés ,alors pourquoi Bachar n’arrete pas les hostilités.Pourquoi a t-il tiré sur des manifestants pacifiques ?Pourquoi a -t-il persécuté les manifestants en les torturant et en les emprisonnant ?
    Rejeter la faute sur le peuple qui n’a été obligé de prendre les armes pour se défendre est un non sens pour moi aussi.Il ne tenait qu’à Bachar de pacifier le pays en négociant avec les rebelles et ceci à n’importe quel moment.
    Il se peut que dans le peuple syrien ,il y ait des gens assoiffé de pouvoir,mais il y a surtout des gens qui en ont assez des prebendes de l’Etat envers les vassaux de la cour ,de l’arbitraire,d’une retention des richesses dans les mains d’une infime minorité appartenant à un clan ,d’une des repression les plus féroces au monde.
    Comme l’a dit tres justement Jésus dans la Bible ,qui vivra par l’épée ,périra par l’épée.
    Nous entrons dans une période d’instabilité dans le monde musulman car le peuple ne s’en laisse plus compter.Une période d’anarchie en découlera ,mais cela est inévitable dans un monde aussi violent et injuste.Et dire que les sionsites se réjouissent de ce qui se passent en Syrie est faux.Je pense que ce dont les sionistes ont le plus peur ,c’est de la colère des peuples.S’il faut ne pas bouger d’un poil parce que les sionistes et l’occident sont à l’affut,c’est la porte ouverte aux dictatures les plus inhumaines au monde.Les révolutions arabes sont arrivés apres la crise de 2008 et la spéculation sur les matières premières qui a affamé des millions de gens,déjà tres pauvres de par le monde.
    Si Bachar et Kadafi avait voulu éviter que leur pays ne sombrent dans le chaos,ils auraient du avant tout lutter contre les injustices .Le peuple musulman avant cette crise a vu les etablissement publics( de soins et scolaires) etre démantelé pour obéir aux ordres du FMI.Le sort de tous ces gens a empiré depuis la décolonisation.
    On ne peut demander au peuple de supporter éternellement l’insupportable.En france ,les périodes de famines et d’injustices ont toujours entrainé des révoltes que ce soit les jacqueries du 17 ,ou durant la commune qui a fait suite à la famine provoqué par plusieurs régimes corrompus et autoritaires.
    Meme si cette révolte en Syrie sera écrasée dans le sang ,il y en aura d’autres comme il y en aura d’autres aussi en Algérie où l’injustice est particulièrement flagrante.
    Le peuple ne connait pas les interets géostratégiques qui le dépassent ,mais il sait que son sort a empiré ces dernières decennies.
    Je ne parle au nom d’aucun préjugé ,meme si je me revendique plus des frères musulmans.Je regarde toujours le point de vue du peuple avant tout car c’est avant tout lui qui fait l’histoire
    Et de toute façon tout ce chaos n’est imputable non pas au peuple qui n’a plus rien à perdre dans le contexte actuel,mais au dictateur de la syrie qui a lancé la machine repressive.
    Et dans tous ça ,je ne parle meme pas de la vélléité hégemonique de l’iran au moyen orient qui eux pour le coup sont les premiers responsables du chaos en Irak

    • Omar MAZRI 23 juin 2013 at 00:13

      @ Didon
      Salam ‘aleykoum wa rahamtou Allah.

      Je vous remercie pour votre intérêt. Vous êtes d’accord que cette guerre est menée par des insensés et cela suffit pour dire qu’elle ne répond pas aux critères du Prophète (saws) qui a refusé l’effusion de sang et qui a refusé que le pire soit commis au nom du bien. C’est exactement ce qui est en train de se passer. Nos dirigeants sont insensés et en aucun cas ils ne peuvent prétendre connaitre l’Islam et ses préceptes. Cela leur donne peut-être une excuse, sur le plan religieux, par rapport aux insensés qui agissent au nom de l’Islam et qui sont supposés connaitre qu’il est interdit de verser le sang du musulman.

      Les agissements des insensés et des assoiffés de pouvoir apportent plus de dégâts à la communauté et à la renaissance de l’Islam que nos gouvernants actuels qui ont semé la corruption, l’injustice et quelques morts sur leur chemin.

      Asbirou (patientez, restez constant, endurez) est la Sunna d’Allah. Le changement attendu vient de lui-même lorsque les conditions objectives et subjectives sont réunis en changeant ce qui est en nous. Le changement en nous est plus complexe, plus long et plus décisif que ces pseudo révolutions dont les résultats macabres sautent au yeux. La question qui se pose et que vous me posez est celle de Jésus. La règle de l’épée attribuée à Jésus et que certains musulmans colportent pour justifier la violence qui s’est enracinée dans nos société ne se trouve pas dans le Coran qui est notre référence et notre unique référence (avec la Sunna bien entendu). Je vous remercie d’avoir cité Jésus (saws) : j’en ai fait une référence avec Moïse dans l’article « La résistance globale » où je me questionnais sur le pourquoi de leur démarche pacifique face aux empires égyptiens et romains les plus cruels.

      En terme de cruauté je ne pense pas que les imposteurs de l’Islam soient les moins cruels. Il faut être un monstre ou un aveuglé par la passion pour ne pas éprouver de la pudeur, de la douleur et un questionnement autre que politique devant ces femmes et ces enfants assassinés et devant ces pays dévastés. J’ai du mal à comprendre ou à trouver des excuses à ceux qui n’ont eu aucune pitié aucune miséricorde pour un savant de la trempe d’Al Bouti. Il est satanique de chercher à justifier son assassinat et de ne pas condamner ce genre de dérives.

      Par Allah il vaut mieux laisser vivre un mécréant et un assassin lorsqu’il y a doute, confusion ou risque de porter atteinte à la vie des innocents que de verser une goutte de sang. Celui qui s’empresse de verser le sang a désespérer de la Miséricorde d’Allah et du dénouement de l’histoire en faveur de la foi et du bien. Que dire à Allah le jour où le premier jugement sera relatif au sang versé. Pouvons-nous lui dire que ces Ayat n’existent pas et que nous avons suivi Qaradhawi :

      {Il n’appartient point à un croyant de tuer un croyant sauf par erreur. Quiconque tue un croyant par erreur, il doit l’affranchissement d’un esclave croyant et la remise de la rançon à sa famille : à moins qu’ils n’en fassent grâce. Mais s’il dépendait d’un groupe qui est votre ennemi, et qu’il soit croyant, alors l’affranchissement d’un esclave croyant. Et s’il dépendait d’un groupe avec qui une alliance vous lie, alors la remise de la rançon à sa famille, et l’affranchissement d’un esclave croyant. Quiconque n’en trouve point, alors : le jeûne de deux mois consécutifs comme Rémission de la part d’Allah. Allah A toujours Été Tout-Scient, Sage.

      Quiconque tue un croyant intentionnellement, sa punition sera la Géhenne où il s’éternisera ; Allah le frappera de Sa Colère, le maudira et lui préparera un immense châtiment.

      O vous qui êtes devenus croyants , si vous vous lancez pour la cause d’Allah, discernez bien et ne dites pas à qui vous offre la paix : « Tu n’es pas croyant », aspirant aux vanités de la vie terrestre, alors qu’Allah Possède d’innombrables biens. Ainsi étiez-vous auparavant, mais Allah vous A Gratifiés. Discernez bien. Certes, Allah A toujours Été Omniconnaissant ce que vous faites.}

      Que dire à Allah lorsque le tué viendra témoigner contre son assassin et demander justice. Estèce que Bachar Al Assad ou Kadhafi seront des excuses ? Si un moineau viendra demander justice pour celui qui l’a tué en vain qu’allons nous dire à Allah pour ces dizaine de milliers de morts en Libye et en Syrie, ces centaines de milliers d’orphelins, de blessés. Ces braves « moudjahidins » qui versent le sang des musulmans ont-ils la certitude de mieux gouverner? Ont-ils la compétence de réaliser le Khalifat ? Peuvent-ils nous expliquer le contenu et le mode opératoire du Califat qui va être édifié sur le sang versé vainement et sur la haine des populations. Ont-ils conscience des stratagèmes de l’Empire et du sionisme ? Sont-ils à l’image des compagnons du Prophète ou ne sont-ils que l’expression des contradictions et des déchirements du monde musulman qui a tout essayé sauf la voie prophétique ?

      Le peuple libyen est-il mieux qu’avant ? Mieux par rapport à quoi et par rapport à qui ? Le Coran a posé les critères : la paix, la nourriture et la sécurité. Chercher cette voie dans les révolutions arabes. Cherchez cette voie dans l’aide du Qatar à la Palestine et au Bangladesh ?

      Qu’Allah (swt) nous guide tous vers ce qui est sensé et nous éloigne de la Fitna.

      Salam mon frère

    • Omar MAZRI 23 juin 2013 at 01:08

      @ Didon suite

      Avec ta permission je fais un second retour sur cette Aya 93 de la soura An Nissa :

      {Quiconque tue un croyant intentionnellement, sa punition sera la Géhenne où il s’éternisera ; Allah le frappera de Sa Colère, le maudira et lui préparera un immense châtiment.}

      C’est sans doute l’énoncé le plus terrible car il annonce quatre châtiments qui vont demeurer éternellement. Si on garde à l’esprit cette sentence et si on la reporte au Hadith qui dit que celui qui traite un croyant de mécréant c’est comme s’il l’avait tué alors l’empressement politico révolutionnaire qui pousse à verser le sang ou à convoiter le pouvoir à n’importe quel prix pose problème de conscience, de morale et de foi. Il ne nous appartient ni de devancer le Jugement d’Allah ni d’élever la voix au dessus de celle de Son Prophète. C’était le but de mon article.

      Il ne faut pas croire que je soutiens l’injustice. Il ne faut pas croire que je ne suis pas chagriné par ce qui arrive aux jeunes musulmans envoyés combattre en Syrie. J’ai mal pour eux comme j’ai mal pour les anciens moudjahidines trahis en Afghanistan, en Algérie et ailleurs. Les gouvernants insensés portent une part de responsabilité. Les savants égarés portent davantage de responsabilités….

  4. Didon 23 juin 2013 at 11:50

    Salam aleykoum
    Je suis d’accord que cette guerre est insensée.Les conditions ne sont pas recquises pour pouvoir se liberer de l’oppression.Il n’y a qu’à voir la decennie noire qui a roulé dans la farine les moujahidines par le DRS et les services secrets français.
    J’ai toujours dit qu’en Algérie ,il ne fallait pas bouger ,étant donné les naifs de musulmans qui ne voient pas plus loin que le bout de leurs nez et qui se font manipuler pire que des enfants.

    Je suis contre l’assassinat de Bouti,meme s’il était dans le camp de Bachar.Il avait certainement ses raisons.Et meme s’il s’est trompé,ce n’est pas une raison pour l’assassiner.C’est un homme d’esprit donc cela ne doit pas etre impossible de le raisonner.J’ai entendu dire qu’il voulait quitter le giron de Bachar et qu’il a été assassiné par ses troupes .
    Quoiqu’il en soit,je ne suis pas de celle qui prétende qu’il faille éliminer les chiites du moyen orient.Pour gagner contre l’impérialisme occidentale,nous avons besoin de toutes les forces en présence ,y compris des non musulmans.Eliminer les dictateurs dépravés et sanguinaires ne suffit pas ,car le véritable ennemi ce ne sont pas eux,mais leur commanditaire à savoir les oligarques occidentaux.
    je suis d’accord qu’en l’état actuel des choses cette guerre est contre productive et va diviser le moyen orient tout au plus
    Mais on ne peut pas empecher les gens de se revolter face à l’injustice.Moi ce qui me fait mal ,c’est tout ces morts civils massacrés par Bachar.

    • Omar MAZRI 23 juin 2013 at 13:44

      Salam Didon,

      Al Bouti est un cas d’école, certes tragique, mais un véritable cas d’école.

      Le premièr élément que fait véhiculer l’opposition monarchiste : il était du côté du pouvoir. Supposons que ce soit vrai. Mérite t-il d’être assassiné ? Portait-il des armes? L’Islam n’interdit-il pas de porter la main sur ceux qui ne portent pas les armes. Si sa mort a été une erreur ou une manœuvre du régime (?) ne méritait-il pas plus d’égard? Si être du côté du régime mérite la mort alors il faut accepter de voir tous les fonctionnaires et la majorité du peuple se faire égorger. Dans le raisonnement des assassins et des insensés la notion d’Etat, même si cet Etat est imparfait, n’existe pas. Ils réfléchissent avec la pensée de groupe, de factions et d’éradication. Ils ne peuvent être le modèle à suivre ni la solution à la tyrannie. Tous les compagnons du Prophète étaient d’accord que mille ans de gouvernement despotique était préférable à un mois d’anarchie.

      Le second élément que ne veut pas voir l’opposition monarchiste : il s’opposait à l’opposition avec des arguments religieux et idéologiques. Ses arguments, bien référencées par le Coran et les Hadiths, réfutaient le recours à la violence, l’effusion de sang et le découpage de la Syrie. A ce jour l’autre camp n’a pas donné des arguments convaincants ni des contre arguments. Il n’y a que des opinions sans fondements religieux ni géopolitiques. Ayant épuisé leurs arguments ils nous invitent à une guerre mondiale entre Sunnites et Chiites.

      Le troisième élément est celui de la constance et de la justesse des positions. Al Bouti a refusé de cautionner la lutte armée en Algérie malgré que le FIS ait remporté les élections et qu’il pouvait faire valoir une légitimité pour se soulever contre ceux qui l’ont dépossédé de sa victoire. Le temps a finalement donné raison à Bouti. Si les insensés avaient patienté, la victoire politique n’aurait pas donné lieu à une défaite militaire et à une anarchie pire que celle du passé. Les islamistes algériens partagent la responsabilité avec les éradicateurs. Les éradicateurs peuvent avoir l’excuse de chercher à conserver le pouvoir et la rente à n’importe quel prix. Celui qui s’attache à l’Islam sait que la fin ne justifie pas tous les moyens et il sait que le jugement final appartient à Allah qui accorde le pouvoir à qui Il veut. Se révolter pour approfondir et élargir l’anarchie ou l’injustice n’est pas un comportement sain. Jeter l’anathème sur un musulman ou sur des groupes de musulmans n’est pas un comportement sain. Il appartient aux élites de faire l’analyse des processus historiques, sociaux, économiques et politiques pour comprendre le problème et y apporter des apporter des solutions ou des propositions. Nous sommes tous imparfaits et notre devoir est le bon conseil, même s’il n’est pas suivi ou accepté. La révolte qui divise le pays ou qui donne l’opportunité aux uns d’instrumentaliser la religion et aux autres de prendre des mesures sécuritaires contre le peuple n’est pas la posture du sensé.

      Donc Al Bouti est resté constant dans ses positions tant en Algérie qu’en Syrie. Al Qaradhawi, celui qui mène le monde musulman à l’anarchie, est par contre celui qui agit contre les principes qu’il a défendu dans ses livres et dans ses conférences. Par ailleurs il n’a pas les mêmes positions pour l’Egypte que pour les autres pays sans parler du Qatar cette république démocratique et populaire au service des musulmans et des affamés de la planète. Ce même Qaradhawi qui veut une guerre contre l’Iran et le Hezbollah ne voit pas les leçons de démocratie que l’Iran est en train de donner au monde.

  5. Didon 23 juin 2013 at 15:02

    Salam
    L’iran pourrait donner des leçons de démocraties aux autres pays arabes …mais ce sont ces memes pays qui massacrent le peuple syrien et en ceci aidé par la pseudo démocratie iranienne .Pourquoi l’Iran aide-t-elle Bachar a massacré des civils,si ce n’est pas l’esprit partisan que vous dénoncez pour les rebelles seulement.
    L’aide logistique et militaire que l’Iran apporte à Bachar prouve que l’impérialisme chiite qui s’est exercé en Irak et maintenant en Syrie n’est pas un vain mot.
    Le tort des civils syriens ,c’est de ne pas avoir estimé comme en Algérie,la mesure des forces en présence qu’ils devront combattre.Mais avait -ils vraiment le choix.Comme en Algérie ,on est venu les chercher jusque dans leur maison pour les emprisonner et les assassiner ?
    Pour en revenir à l’Iran,son désir hégémonique dans la région les perdra.Les civils syriens ne combattaient pas un pouvoir chiite au départ,mais un pouvoir oppresseur et injuste.Si le conflit est devenu un conflit confessionnel ,c’est à partir du moment où l’Iran et le hezbolah a décidé d’appuyer Bachar pour massacrer le peuple syrien.L’Iran a montré son véritable visage et pour moi ,l’iran ne vaut pas mieux que la France impérialiste qui se drape dans de beaux slogans démocratiques en France,mais sa politique extérieure a le visage de la pire barbarie .L’Iran à l’avenir a du souci à se faire car elle a perdu sa crédibilité dans la lutte contre le sionisme et l’anti-impérialisme puisque ce pays ne vaut pas mieux que ceux que les chiites ont prétendu combattre.La haine que les sunnites vouent maintenant aux chiites ,les chiites en sont les seuls responsables

    • Omar MAZRI 24 juin 2013 at 00:42

      @ Didon A/S Iran

      Qu’Allah vous donne la vigilance !

      Ne tombez pas dans le discours simplificateur et réducteur sur l’Iran. Ne perdez pas de vue que l’Iran vit sous embargo après une guerre que lui ont imposé les bédouins arabes au service de l’Empire et du sionisme. Il parvient à s’imposer dans la région au grand dam d’Israël. Il est naturel et légitime pour chacun d’exercer son influence sur les autres et de subir l’influence des autres. C’est la loi de la dialectique. Le dynamisme de l’Iran ne doit pas être vu hors de son contexte ancien (la civilisation perse et le rôle des iraniens dans la civilisation musulmane) et de son contexte moderne (la révolution islamique et la question palestinienne). Il ne doit pas être vu hors du rapport des forces et d’intelligence dans la région. Il est regrettable d’inverser la problématique et de ne pas poser la question de l’immobilisme des Arabes et de leur vassalisation. C’est la posture du monde musulman qui laisse le champ libre aux iraniens selon la règle « la nature a horreur du vide ». Le vide laissé par les Arabes doit être occupé par Israel ou par l’Iran. Il est dommage que les Musulmans et les Arabes soient offusqués par le dynamisme de l’Iran qu’il leur appartient de contrer par une dynamique politique, économique et intellectuelle plus forte, mais ils se taisent et s’aplatissent devant l’agression de l’entité sioniste.

      Sobhane Allah ! L’Egypte à titre d’exemple est en train de perdre son eau à la suite des alliances Israël Ethiopie et le monde arabe veut nous montrer l’Iran comme le danger imminent ou l’ennemi irréductible et traditionnel. La Turquie est en train d’etouffer la Syrie et l’Irak avec ses retenues d’eau alors qu’elle approvisionne l’entité sioniste en eau avec même des projets de pipe line sous la mer et les musulmans partent en guerre contre la Syrie et se préparent à la guerre contre l’Iran. Quel monde de tordus.

      Il n’y a que la culture du Wahn décrit par le Prophète (saws) qui rend les Arabes occupés à chercher de faux ennemis et ne voient pas les « amis de la Syrie » les démanteler et les épuiser pour faire taire la voix du Hezbollah et laisser la résistance sans voix et sans armes lors de l’attaque sur l’Iran. N’est-ce pas éloquent que la question palestinienne soit reléguée aux oubliettes ?
      Le centre du monde s’est déplacé vers l’Euro Asie (Chine Russie) et l’Iran par son dynamisme s’est inscrit dans ce nouveau monde. Les Arabes vivant en Asie ou en contact avec l’Asie ont encore les yeux rivés sur l’Amérique et l’Europe par leur pensée immobile et rétrograde. L’équation qui se joue en Syrie dépasse la Syrie et l’Iran, elle est mondiale. Il faut se réveiller et se libérer des clichés et des discours séniles des Cheikhs qui ne veulent pas partir en retraite.

      Qu’Allah nous éloigne de la Fitna et qu’Il nous montre la vérité, vérité et qu’Il nous aide à pour la suivre, et qu’Il nous montre le mensonge, mensogne et qu’Il nous aide à nous en détourner.

      Salam

  6. Didon 24 juin 2013 at 12:40

    Salam
    Pour ma part ,je ne suis aucun chouyoukh ,ni aucune école,juste ma conscience.Je n’ai donc aucun préjugé de prime abord et suis totalement libre de toutes entraves passionnelles.Certains peuvent etre entravés par des préjugés sans le savoir et c’est le comble de l’aliénation.
    Vous disiez que la nature a horreur du vide,mais ce n’est pas la nature qui a détruit l’Irak pour laisser place à l’Iran.Ce ne sont pas les russes ou les chinois qui ont permis apres la destruction de la première puissance de la région ,la montée e puissance du chiisme et de l’iran.Ce ne sont pas les sunnites qui se tournent vers l’occident ,mais l’occident qui impose un équilibre de la terreur dans la région au profit de l’Iran.Cela fait 2 décennies que l’on entend parler de l’invasion de l’iran.Mais tout ceci n’est que de la basse propagande puisque l’objectif des américanos sionistes est d’appuyer les chiites contre les sunnites ,sinon pourquoi faire un embargo sur les armes au marché noir qui ont été bloqué en Turquie,sans parler du refus d’apporter une quelconque logistique aux rebelles ,alors que les alaouites reçoivent des armes de l’iran et de la russie.
    Vous parliez de la turquie,mais ce pays n’a pas totalement les mains libres pour agir.L’armée meme si elle a été neutralisée a toujours son mot à dire dans les décision de politique extérieur.Et tout le monde sait que l’apparatchik militaire turque est à la solde de l’américano-sionisme.
    Donc vous voyez bien que les simplifications c’est bien vous qui les faites.
    Le sionisme utilise la volonté impérialiste des chiites pour détruire et écraser la majorité sunnite.Cette guerre confessionnelle et le fait de l’Empire avec la complicité active de l’Iran dans la région .
    L’iran appuie bien une dictature sanguinaire alaouites par l’esprit partisan que vous dénoncez pour les sunnites.Pourquoi l’iran ne veut pas s’allier au sunnite contre le sionisme dans la région si ce n’est par esprit de clan.L’iran fait le jeu du sionisme bien plus que le sunnisme qui lui se trouve entravé et écrasé en Syrie et ailleurs.
    Les impérialo sionistes ont justement tout fait pour écraser la revolte du peuple sunnite car le sionnisme a peur avant tout de la colère des peuple sunnites.Et ne me servez pas la ritournelle du quatar qui est aussi une dictature qui réprime son peuple.Les dictateurs sunnites sont à la solde du sionnisme comme ceux d’arabie et du quatar,mais pas le peuple.C’est pour cela que l’impérialo sionnisme a tout fait pour arreter le printemps arabe au porte de la Syrie.
    Mais meme si cette révolte est écrasé dans un bain de sang.Il y en aura d’autres

    • Omar MAZRI 24 juin 2013 at 15:48

      @ Guidon.

      Notre discussion ressemble à celles qui se passent dans le monde musulman. Il se peut que je me trompe et je dois me tromper sur beaucoup de choses. Mes arguments sont appuyés sur des dizaines d’articles avec des prévisions qui se sont avérées justes. Ces articles ne peuvent dire tout ce que j’ai écrit sur les révoltes dans le monde musulman notamment les trois livres : « Islamophobia », « Révolutions arabes : mystiques ou mystification » et « Les dix commandements US et le dilemme arabe ». J’ai apporté ma modeste contribution en qualité de musulman et d’Arabe connaissant un peu le monde dans lequel il vit et le Coran qui lui permet de lire ce monde et de se positionner en toute responsabilité. Je suis imparfait, je reste perfectible et je ne prétend pas à la perfection : je suis à l’écoute d’arguments fondés sur le Coran, l’histoire et une lecture sur la devenir probable du monde. Je ne m’enflamme par pour les opinions passagères et changeantes qu’inspirent la colère ou la revanche.

      Faites vos révolutions et cultiver le déchirement du monde musulman, je suis en dehors de cette démarche. La démarche prophétique est celle que le Coran a ordonné à Mohamed de la suivre en lui indiquant celle des Prophètes qui l’ont précédé.

      1 – Il y a un ordonnancement de l’histoire et une succession des communautés et des civilisations qui échappent à nos préjugés et nos intérêts immédiats ou à nos désirs. L’histoire doit s’accomplir. Le pire ennemi est l’empressement. Là où le mouvement islamique a fait faillite vous allez trouver le préjugé qui se focalise sur le court terme et l’empressement. L’aventurisme n’est pas la Sunna du Prophète

      {Si Allah hâtait le mal, à l’égard des hommes, avec autant d’empressement qu’ils se hâtent pour leur bonheur, leur terme leur serait échu. Aussi laissons-Nous ceux qui n’espèrent pas Notre rencontre s’aveugler dans leur tyrannie.} Younes 11

      2 – Ni les armes ni la politique ni la ruse ne peuvent changer le destin d’un peuple. Gouvernants et gouvernés sont épreuves les uns pour les autres. Ce n’est pas l’OTAN ou la fuite vers le sectarisme qui va résoudre les problèmes, mais le retour à Allah (swt).

      {Et si Allah t’atteint d’un mal, rien ne peut le dissiper que Lui. Et s’Il te veut quelque bien, rien alors ne peut repousser Sa Munificence.} Younes 107

      3 – La règle première et dernièrer, celle à ne jamais transgresser est la patience

      {Suis ce qui t’est révélé et persévère jusqu’à ce qu’Allah décide, Il est le meilleur des décideurs.} Younes 109

      Je vous invite à étudier et à méditer longtemps le comportement du Prophète Moïse et tirer les leçons du Coran qui nous montre les problèmes que lui et son peuple ont rencontré lorsque Moise s’est empressé (dans le bien et dans l’amour d’Allah. Il est venu plus tôt au rendez-vous qu’Allah lui a fixé). Qaradhawi et ses acolytes sont devenus cinglés en se posant la question jusqu’où et combien patienter alors qu’Allah dit « Jusqu’à ce que Aallah décide ». 10 jours ou 1000 ans c’est la même chose pour le croyant qui veut suivre Noé, Youssef et Ibrahim.

      4 – la sourate Houd répond tout a fait au début de son énoncé sur ce qui est attendu des croyants :

      {Implorez votre Dieu de vous Absoudre, puis repentez-vous à Lui, Il vous fera jouir une bonne jouissance, jusqu’à un terme déterminé, et Il accordera à chacun la position qui lui est due. Et s’ils s’écartent, je crains alors pour vous le châtiment d’un jour inimaginable.} Houd 3

      5 – Lorsque l’homme a épuisé tous les recours et toutes ses possibilités alors le secours d’Allah répond à l’invocateur pour le débarasser de Pharaon ou des agresseurs comme Il a répondu à Moïse et à Noé :

      { il invoqua donc son Seigneur : « Moi, je suis vaincu. Fais triompher (Ta cause)}

      Si ces versets ne vous interpellent pas alors empressez vous à faire vos révolutions sanguinaires et à semer le désordre sur terre. Ce n’est pas ma voie. Etudier la biographie scientifique du Prophète (saws) écrite par Cheikh Ramadane Al Bouti et vous comprendrez le sens du Jihad.

      5 – Arrêtez de parler de sunnites et de chiites car vous faites de la surenchère sur la parole et le décret d’Allah : C’est Allah qui nous a nommé musulman. Tout autre qualificatif est une dérive dans la quelle je ne me retrouve pas :

      {O vous qui êtes devenus croyants, inclinez-vous, prosternez-vous, adorez votre Dieu et faites le bien, afin que cultiviez.
      Et efforcez-vous pour Allah par l’effort qui doit Lui être dû. Il vous a élus et ne vous a imposé nulle gêne en religion, la confession de votre père Abraham. C’est Lui (Allah) qui vous a nommés musulmans, par le passé et dans ceci (le Coran), afin que le Messager soit témoin auprès de vous et que vous soyez témoins auprès des hommes. Accomplissez donc la Salàt, acquittez-vous de la Zakàt, attachez-vous à Allah, Il Est votre Protecteur. Quel excellent Protecteur et quel excellent Secoureur.}
      Al Hajj 77-78

      C’est Lui (Allah) qui vous a nommés musulmans,
      C’est Lui (Allah) qui vous a nommés musulmans,
      C’est Lui (Allah) qui vous a nommés musulmans…

      Lorsque nous comprendrons le sens d’être musulman et la mission que nous confère ce titre de musulman alors les tyrans seront balayés.

Vos réactions