Islam  : Libération des opprimés

Al Jazeera, les idiots utiles arabes et la subversion sioniste

Al Jazeera, les idiots utiles arabes et la subversion sioniste
Print pagePDF pageEmail page

Comme à l’accoutumé Al Jazeera forte de son audience dans le monde arabe joue sur le Wahn des esprits moribonds et mortifères pour leur vendre de l’information amalgamée en provenance du palais sans que le savantissime Qaradhawi ne dise ce qu’il est tenu de dire

«  Quiconque nous trompe n’est pas des nôtres »

« Quiconque verse le sang d’un musulman ou incite à attenter à sa vie, à sa dignité se présentera le Jour du Jugement dernier, inscrit sur son front : désespéré de la Miséricorde d’Allah »

Elle vend le faux sans preuves ni arguments :

1 – 87% des 70 000 intervenants sur une de ses émissions de télévision approuveraient  la frappe américaine contre la Syrie. Dans le cas où ce chiffre est vrai, que pensent les 300 millions d’arabes et le milliard et demi de musulmans ?

2 – Elle utilise le présent et non le conditionnel pour imputer au régime syrien l’usage des armes chimiques alors que la France et les USA sont discrédités par leurs informations sans preuves. On ne décrète pas une guerre contre un pays souverain sur la base de vidéos provenant de ses opposants ou d’écoutes téléphoniques provenant de son ennemi. On n’applaudit pas à une guerre mené contre son territoire et son peuple. On ne se fait pas porte-parole de ceux que le Prophète a maudit et qui combattent sous l’étendard de la confusion.

3 – Elle pose comme inéluctable et juste la volonté américaine de punir le régime syrien faisant l’impasse sur les questions essentielles :

–          Pourquoi avoir refusé le dialogue et poussé la Syrie à la guerre civile ?

–          Pourquoi ne pas poser le problème moral, idéologique et politique des expéditions punitives de l’Amérique comme si elle était Dieu se réservant le droit de vie et de mort sur ses créatures.

–          Comment des Arabes et des musulmans peuvent-ils tolérer une agression contre un pays arabe et musulman et s’en faire les porte-voix  alors que la religion, la logique et l’honneur l’interdisent.

4 – Elle ne joue pas son rôle de médias, mais s’affiche comme organe de propagande et de désinformation en faisant croire que la Russie par la voix de Poutine a dit qu’il voterait une résolution de l’ONU et qu’il participerait à la guerre contre la Syrie alors qu’il l’avait dit au conditionnel pour mettre au défi les Etats-Unis et Obama d’apporter la moindre preuve. Voici quelques extraits de l’intervention de Poutine

« S’il y a des informations selon lesquelles des armes chimiques ont été employées, et employées par l’armée régulière de Syrie, alors ces preuves doivent être présentées au Conseil de sécurité de l’ONU (…) elles doivent être convaincantes,

(…) Elles ne doivent pas se baser sur des rumeurs ou des informations reçues par les services secrets au cours d’écoutes, de discussions »,

(…) Si des preuves montrent sans équivoque qui a usé des armes chimiques, alors « nous sommes prêts à agir le plus résolument et sérieusement possible.

Ce n’est que lorsqu’il y aurait des preuves convaincantes que Poutine l « n’excluait pas » de soutenir une action armée occidentale, mais faute de preuves toute action militaire serait à considérer comme une « agression » :

   « Selon le droit international, seul le Conseil de sécurité de l’ONU peut décider de l’usage des armes contre un Etat souverain ».

(…)  » L’usage de la force vis-à-vis d’un Etat indépendant et souverain sera inacceptable et ne pourra être qualifié que d’agression ».

Al Jazeera non seulement court le risque d’être poursuivie devant les tribunaux pour faux et usage de faux, mais elle risque de paraitre ce qu’elle est réellement : une collaboratrice de guerre. Même si le bruit de la guerre ne se fait pas entendre, Obama a déclaré la guerre à la Syrie, et l’opinion mondiale le sait. Les journalistes d’Al Jazeera sont en train de jouer leur honneur et leur vie, mais ils sont tellement pris par leur propre mise en scène qu’ils ont perdu non seulement la pudeur, mais le sens des réalités.

Les journalistes d’Al Jazeera peuvent défendre la cause de l’insurrection armée et de l’opposition syrienne pour des raisons idéologiques ou mercantiles, mais ils ne peuvent faillir à leur devoir d’information ni à la déontologie du journalisme en temps de guerre. Ils ne pourront jamais échapper, dans ce monde et dans l’autre, à leur responsabilité dans la Fitna et dans l’effusion de sang.

L’Islam Jihadiste ou l’Islam politique  aux mains des Bédouins arabes et de voie médiatique du Qatar  ne pourra jamais déboucher sur autre chose que la criminalisation et la mise en échec de l’éveil musulman. Les purs produits de l’Empire anglais et les purs vassaux du sionisme et de l’impérialisme américain ne peuvent mener leur mensonge éternellement et effacer la conscience arabe et musulmane. Personne ne sait quand et comment ils seront balayés de la surface de la terre, mais la majorité s’accorde à dire que leur nuisance a trop duré. Si les Arabes et les musulmans ne voient pas comment Al Jazeera a mené les péripéties des Frères musulmans à la confusion puis à la persécution qu’ils s’attendent donc de suivre le même sort.

Al Jazeera pourrait continuer de mentir, mais il suffit que nous prenions conscience des deux sources véritables de nos malheurs structurels et de ne pas focaliser sur le conjoncturel du régime syrien et de l’usage vrai ou faux du chimique pour nous libérer de la propagande :

– Le moi, le notre,  arrogant et ignorant;

– L’Empire et le sionisme en cours d’achèvement historique…

Vous aimez cet Article? Diffusez-le!

12 Commentaires

  1. Ahlem 10 septembre 2013 at 20:28

    Merci pour votre bon sens et pour tous vos efforts. Que Dieu vous bénisse! En tant que citoyenne algérienne, croyante et musulmane , je me sens honteuse et impuissante devant tout ce qui se passe dans ce monde. Excepté essayer de convaincre mes enfants et mon entourage de l’imposture de Aljazeera, je n’apporte vraiment rien qui pourrait changer les choses dans ce monde injuste. Que Dieu entende nos prières.

    • Omar MAZRI 10 septembre 2013 at 21:01

      @ Ahlem

      Baraka Allah fiki

      Nous sommes dans une époque de Fitna où le Halim (l’être intelligent et patient) se retrouve Hayran (désemparé, perplexe). Nous ne pouvons pas interdire à nos propres enfants l’accès aux médias séducteurs avec un pouvoir des images et des idoles fascinant et déstructurant.

      Il faut du courage, de la patience et de l’amour pour la vérité pour ne pas baisser les bras et continuer d’expliquer au risque de devenir lassant, à contre courant. Je ne sais plus qui a dit qu’au début on nous prend pour des fous, ensuite on nous attaque et enfin on nous écoute. C’est ainsi. Il faut donner des arguments à nos enfants et faire confiance à leur fitra. Il faut refuser de polémiquer, juste donner des arguments et laisser les menteurs épuiser leurs mensonges. Il faut espérer en Allah qui ne laissera pas le faux triompher si et seulement si ceux qui défendent la vérité s’unissent et ne plient pas.

      Bien entendu, dans notre posture d’êtres faibles et isolés notre poids et notre action sont insignifiant devant les démons. Mais il faut défendre notre salut ultime. Contre Al-Jazeera et Cie il aurait fallu que la télévision algérienne joue son rôle d’éducation et d’information à côté de l’école et de la mosquée. Mais il y a une démission totale.

      Ne pas céder à la tentation est énorme dans cette époque des parvenus. Avoir la conscience du drame est énorme vu le sang qui coule et qui ne dérange pas les savants de l’Islam. Rester droit et dire que ce que nous faisons est insuffisant est une qualité rare que beaucoup devrait vous envier. Restez ferme et gardez votre sérénité vous êtes dans la bonne voie inchaallah.

      Même si ce qui arrive est effroyable, cela reste une épreuve par laquelle Allah nous éprouve tous, gouvernants et gouvernés, savants et gens du commun;

      Qu’Allah nous garde, nous donne la Bassira et qu’Il renforce nos cœurs et nos esprits pour qu’ils ne sombrent ni dans le désespoir ni dans l’insouciance.

  2. Ahlem 13 septembre 2013 at 16:39

    Rabi ybarek fik! Merci pour vos encouragements. Prions Dieu pour plus de lucidité et sagesse. Allah yejazik.

    • Omar MAZRI 15 septembre 2013 at 23:02

      Salam, merci pour votre contribution.

      Je connaissais cet article, mais il est difficilement vérifiable et les grands noms du journalisme arabe ne l’ont pas exploité. J’ai choisi une voie moins sensationnel, mais fondé sur l’analyse interne, sur celle des textes contradictoires de Qaradhawi et sur l’incitation à l’effusion de sang.

      Vous donnez trop d’importance à l’intelligence des Juifs et à leur capacité de nuisance. Il faut rester réaliste. 75% de nos problèmes viennent de nous-mêmes. Ces problèmes donnent l’avantage aux autres qui sont déjà en position de force et de domination.

      La force d’aljazeera est davantage dans ses moyens financiers, son équipe de professionnels issus des écoles anglo saxonnes du journalisme (notamment la BBC), le terrain favorable qui lui donne matière, et enfin le public arabe qui répond à l’émotionnel et à la fascination.

      L’Empire et le sionisme, comme Satan, ne peuvent pas nous inventer les maux que nous n’avons pas. Ils peuvent faire de la diversion ou de la subversion car ils connaissent nos maux et les mécanismes d’action sur nos terrains.

      Tout ce qui se produit comme science, comme information et comme produits (en bien et en mal) est quasiment l’oeuvre des anglo-saxons et des Juifs. Il faut aller plus loin et plus profondément dans la cause de nos malheurs.

  3. Omali 1 octobre 2013 at 09:31

    « L’Islam Jihadiste ou l’Islam politique aux mains des Bédouins arabes « ..je vous cite.
    Il y a un intrus dans cette phrase, le mot Islam (politique ou djihadiste ) n’est pas à aligner à côté de « Bédouins arabes » ignorants quand aux devenir de la communauté arabo-musulmane !.
    Les arabes du Golf sont des ignorants en POLITIQUE et en Islam politique,et entre leurs mains il n’y a que marchandage politicard.

    • Omar MAZRI 3 octobre 2013 at 13:12

      @ Omali

      Vous avez raison les intrus ce sont les bédouins, les Wahabistes et les infantiles anarchistes qui ont perverti le sens du Jihad et de la politique. Les Frères musulmans se sont avérés eux aussi une intrusion par immobilisme et fausse solution.

      Vous avez mille fois raison l’Islam ne peut être mis à proximité de l’ignorance.

      Merci !

  4. abu bakr 23 février 2014 at 22:28

    Salam alikom frère Omar,

    Vous avez juste sur pas mal de sujet mais vous ne donnez pas de solution ou direction a prendre tel que la fait un érudit contemporain Said Qotb rahimahu LAH.

    Par moment il faut savoir être tranchant sans tomber dans le sensationalisme.

    • Omar MAZRI 26 février 2014 at 14:49

      Salam, Abu Bakr

      Je ne pense pas que la solution puisse venir d’un seul homme ou qu’elle puisse émerger de la seule réflexion. L’apport de Sayed Qotb est inestimable, mais il n’apporte pas de solution comme une recette. La solution est celle du Prophète et de ses compagnons : globale, réaliste et dynamique tout en puisant dans le Coran directement sans les contaminations doctrinaires et confessionnelles.

      L’Europe a fait sa renaissance par une démarche globale : philosophique, scientifique, culturelle, technologique, artistique et idéologique. Toutes les civilisations émergent ainsi. Nous restons parcellaires comme des ilots en guerre les uns contre les autres et non comme des systèmes communicants en harmonie solidaire démultipliant les efforts comme en physique.

      Bien à toi

  5. momo 27 février 2014 at 23:17

    ARRÊTEZ DE SOUTENIR LES DICTATEURS-VOLEURS-CRIMINELS BAATISTES, CHIITES des enfants innocents

  6. momo 28 février 2014 at 00:12

    Pas besoin de payer si cher les criminels- Une petite gamelle de riz à la viande hachée devant la porte de l’ambassade de Syrie où un simple petit sandwich à Mr Oman Mazri suffit pour payer une déclaration aussi odieuse et puante à l’égard des milliers de victimes et un grand peuple devenu refugié

  7. mimi 28 février 2014 at 00:13

    Pas besoin de payer si cher les criminels- Une petite gamelle de riz à la viande hachée devant la porte de l’ambassade de Syrie où un simple petit sandwich à Mr Oman Mazri suffit pour payer une déclaration aussi odieuse et puante à l’égard des milliers de victimes et un grand peuple devenu refugié

  8. mimi 28 février 2014 at 00:18

    Pas besoin de payer si cher les criminels- Une petite gamelle de riz à la viande hachée devant la porte de l’ambassade de Syrie où un simple petit sandwich à Mr Oman Mazri 5 pour payer une déclaration aussi odieuse ety puante à l’égard des milliers de victimes et un grand peuple devenu refugié

Vos réactions