Islam  : Libération des opprimés

Les principaux enjeux en Syrie

Les principaux enjeux en Syrie
Print pagePDF pageEmail page

Pick up comme en Libye

mise à jour  25/08/2012

Après la Libye c’est le tour de la Syrie, ensuite celui du Liban puis de l’Algérie et enfin celui de l’Iran si le grand satan ne trouve pas sur son chemin destructeur ce qui le bloque.

Je continue de croire que les « révolutions  » en Tunisie et en Egypte ont été récupérés par les Etats-Unis et les monarchies du golfe. Je continue de croire que la Libye est l’opération de contre révolution la plus raffinée contre l’Egypte même si les Egyptiens enivrés par leur nationalisme de pacotille et leurs frères musulmans anesthésiants ne veulent pas l’admettre.

Pour l’instant les Arabes et les Musulmans sont, dans leur majorité écrasante, dans l’insouciance totale de ce qui les attend si la Syrie capitule ou s’effondre. Les Algériens, gouvernants, opposition et gouvernés,  n’ont tiré aucune leçon de la tragédie passée et ils ne méditent pas les raisons qui poussent ceux qui ont arrêté le processus électoral, car il a été remporté par des islamistes, se retrouver aujourd’hui à encourager, former, financer et superviser des guérillas islamiques en Afrique et dans le monde arabe. Je ne donne aucune justification au recours à la violence tant du pouvoir qui a trahi le prtocessus qu’il a mis en place que des islamistes qui pensaient que c’était le seul recours légal et légitime. Toute atteinte à une vie humaine est à refuser quelque soit le motif à moins que ce ne soit par acte de justice.  Les Algériens, de tout bord, s ne tirent toujours pas leçon ni ne cherchent à connaitre la logique de ceux qui ont ordonné et protégé Khaled Nezzar d’arrêter le processus électoral et de conduire un pays avec un fort potentiel de développement vers la guerre civile, et qui se trouvent aujourd’hui entrain de le menacer de crimes de guerre ou de crimes contre l’humanité. Les revanchards et ceux qui n’ont pas pansé leur douleur individuelle s’imaginent que l’Occident leur fait des cadeaux car il est épris d’amour pour la justice, la démocratie, le droit, la dignité humaine et les islamistes. L’Algérie est suffisamment fragilisée, sans État, sans politique, sans cadres, sans opposition crédible. Elle peut par la menace, l’intimidation et le chantage basculer de comptoir commercial français à base coloniale agissant comme gendarme en Afrique ou comme force dans l’effort de guerre qui sera employé contre l’Iran.

Ils ne tirent pas leçon de la tragédie libyenne : où est la Dawla islamiya en Libye ? Où sont la liberté, la démocratie et la prospérité économique promises? Comment expliquer qu’un gouvernement comme celui du Soudan qui a participé à la partition de son propre pays puisse participer à l’agression contre la Libye ou inciter à la sédition en Syrie ? Où sont la logique, la vision lointaine, le respect des préceptes de l’islam ?

Tant que les Arabes et les Musulmans ne reviennent pas à un bilan de conscience et à un repentance le sang versé, en Algérie des centaines de milliers, en Libyes des dizaines de milliers et en Syrie plusieurs milliers, sera une malédiction qui nous poursuivra tous car le sang versé d’un innocent, d’ un seul, fait trembler le Trone de notre Dieu, alors que penser de ce sang versé à flots pour des questions de pouvoir?

Quelques occidentaux, et ils sont rares, commencent pourtant à se  se  poser   une question logique : « pourquoi condamner ici, sur le territoire national, un islamisme que nous encourageons, soutenons, entraînons et armons en dehors, contre des États qui justement tiennent en lisière le radicalisme musulman dans son expression la plus fanatique ? Par pure sottise ? Par masochisme ? Par imbécillité congénitale ? »

La réponse est multiple  :

1 – L’Islamophobie : créer de la méfiance envers le musulman et de la défiance entre les musulmans pour éviter l’éveil de l’Islam authentique libérateur et civilisateur. L’Occident sait mieux que nous que l’avenir du monde est dans l’Islam et il sait que l’Islam est incompatible avec le colonialisme et le capitalisme. L’Islamophobie comme machination diabolique à visée idéologique, psychologique, médiatique et militaire consiste à nous rendre ridicules, haïssables et criminels pour se donner justification d’intervenir au nom de l’humanisme, du droit des minorités, de la lutte antiterroriste, de la liberté. Les laboratoires et officines connaissent notre état psychique du demi éveillé qui est dans la confusion entre le jour et la nuit, entre le rêve et le cauchemar, entre l’illusion et la réalité. Lorsque les chrétiens d’Occident laissent les chrétiens d’orient se faire massacrer par des Fatwas des savants des palais saoudiens, il y a questionnement : on prépare des bouc-émissaires dans la stratégie américaine du chaos fécond. Lorsque des Musulmans vont à l’encontre des règles énoncées par le Coran et le Prophète de ne pas attenter à la vie humaine et de ne pas transgresser la sacralité de la vie et des biens du Juif et du Chrétien vivant parmi les musulmans, il y a une orchestration qui vise à briser l’éveil musulman pour le plonger dans l’horreur, dans la profanation du sacré au nom du « printemps arabe ».  Quand des pygmalions  de service à l’instar de Tariq Ramadan se mettent à cautionner l’agression de la Libye et de la Syrie, allant contre l’enseignement du Prophète qui refuse de voir le sang d’un musulman ou d’un citoyen dans un pays musulman couler sans droit, de voir les musulmans se ranger derrière les faux étendards, et de voir les Musulmans entrer en sédition armée contre un gouvernant, même despote, alors qu’il n’a pas déclaré son apostasie ni interdit la prière. Les Libyens et les Syriens étaient-ils interdit de se rendre à la mosquée comme du temps d’Attaturc ?

2 – La catharsis géopolitique : exporter les crises internes et les malédictions du capitalisme ainsi que l’impasse dans laquelle l’entité sioniste se débat sans perspective réelle et salutaire à long terme. Toute la propagande médiatique et tous les tintamarres ne sont là que pour occulter la fin inéluctable de l’entité sioniste même si les Arabes et les Palestiniens cherchent la paix et la servitude. Il y a des signes annonciateurs et il y a un déterminisme historique qui les met en situation de panique.

3 – Détruire l’axe de résistance qui est né contre l’accord de camp David. Cet axe comprend l’Algérie, la Libye, la Syrie et  L’Irak

4 – Anticiper sur les révolutions ou les réformes inévitables dans le monde arabe et les pervertir pour laisser le monde arabe disloqué, sans cap, sans ciment social fédérateur.

5 –  Mettre en oeuvre la stratégie du  » soft powerment  » de Bresinsky en instrumentalisant les pseudos islamistes contre les ennemis de l’Amérique comme agent de subversion et laisser leurs vassaux arabes et européens faire les guerres coloniales à leur place se contentant de fournir l’ordre de combat, le renseignement et la logistique stratégique. Cette stratégie a bien fonctionné en Libye car elle a trouvé une ligue arabe de traitres et une association internationale de savants musulmans séniles et ignorant la géopolitique.

6 – Démanteler les pays arabes dans le prolongement de Sykes picot. A titre d’exemple voici le schéma de découpage de la Syrie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un autre pays musulman en attente de démembrement : le Nigéria

 

7 – Détruire toutes les armées capables de faire face à l’entité sioniste pour les remplacer par des bases coloniales d’où partiront les expéditions contre l’Iran. L’expérience irakienne n’est pas loin. Détruire toutes les armées qui refusent de se plier au joug du nouvel ordre mondial.

L’expérience yougoslave etl’expérience irakienne ne sont pas loin. L’Algérie a une grande armée et une fois le sort de l’armée syrienne réglée ce sera le tour de l’armée algérienne invitée à livrer son aviation et sa marine comme auxilliaire de l’Otan tant pour la future guerre contre l’Iran que pour le rôle de gendarme au Sahel. Les pressions diplomatiques et politiques ne se cachent plus et c’est dans ce jeu de pression qu’il faut voir l’accusation portée par la Suisse de « crimes contre l’humanité » à l’encontre du général Khaled Nezzar.

8 – Empêcher le déplacement du centre du monde géopolitique et économique vers l’Eurasie qui va être la fin de la domination occidentale et un nouveau partenariat avec le monde musulman. Les Russes et les Chinois y oeuvrent depuis la chuite du mur de Berlin d’autant plus que les principales sources  et les principales voies d’acheminement des ressources minières et énergétiques pour les  futures années s’y trouvent.

8 – La spoliation des richesses et le contrôle des voies maritimes et terrestres d’acheminement du gaz et du pétrole. Dans ce contrôle, l’Empire va tenter de couper les ressources du développement et de la résistance, mais aussi les sources et les voies d’approvisionnement de l’énergie à la Chine, puissance émergente.

9 – Laisser la résistance palestinienne et libanaise sans soutien. Le Qatar et l’Arabie saoudite oeuvrent sans se cacher pour liquider la cause arabe et à sa tête la cause palestinienne.

10 – Créer un état de psychose dans les populations et les djounouds du monde arabe de telle façon à générer la démission devant la puissance maléfique de l’Occident et chercher le sauve-qui-peut dans des explications eschatologiques et apocalyptiques loin de toute analyse sérieuse en termes de rapport de forces, de mobilisation dans un axe de résistance et de changement de paradigme idéologique. En ce qui me concerne, je répète depuis des années qu’il est nécessaire de placer le curseur idéologique sur la résistance contre l’impérialisme américano sioniste et ses vassaux arabes et européens et ne pas tomber dans le piège de la division ou de l’éradication en opposant islamistes et non islamistes, militaires et civils, gouvernants et gouvernés. L’histoire a montré que l’Islam se développe mieux et plus vite en situation de paix qu’en situation de troubles comme elle a montré que la prospérité économique et sociale se construit dans la paix et non dans la guerre.

11 – Détruire l’Etat, despotique ou non, pour installer à sa place les commis locaux à la prédation qui s’intègrent dans le nouvel ordre économique qui veut effacer la réglementation, la souveraineté nationale, la justice sociale. Dans ce but, le nouvel ordre mondial installe –  par la force à ceux qui lui résistent et par le pourrissement de ses vassaux qui acceptent la servitude – aussi bien dans les anciennes colonies que dans la vielle Europe une nouvelle race de prédateurs, de corrompus, de sanguinaires, de cyniques, de nihilistes qui peuvent se cacher sous les noms d’islamistes, de groupes armés, de démocrates ou de républicains qui gérent l’Etat comme une boutique underground du marché informel. Il faut juste étudier la Russie après la chute du mur de Berlin et l’Algérie après la  » réconciliation nationale « . Sur ce sujet, j’avais écris un livre que j’ai perdu et qui faisait suite au livre  » le dilemme arabe et les 10 commandements US « . Ce livre abordait la question économique dans l’enjeu post  » révolutionnaire  » et il a été écrit en réaction aux déclarations de Chrisitine Lagarde au G8 de Deauville où elle a fait allusion au printemps arabe et à la chute du mur de Berlin. Pour l’observatoire averti la chute du mur de Berlin a une double signification.

La première c’est l’effondrement de l’URSS et du pacte de Varsovie minés de l’intérieur par les groupes de pression sociale et économique inféodés à la CIA et au Vatican et par l’extérieur par l’effort de guerre en Afghanistan et la course spatiale.

La seconde signification dans la  chute du mur de Berlin en 1995 soulignait aussi  la suprématie du capitalisme impérialisme sur le monde et l’emergence en Russie et dans ses anciens satellites d’une bourgeoisie d’affaires liée au crime, à la maffia et au démantèlement de l’Etat central. Ce sont ces perspectives que le  » printemps  » arabe a permis de réaliser en rendant légal l’état de non droit là où l’Etat est absent en laissant les peuples sans gouvernance et sans puissance publique à la merci des bandes armées et des trafiquants, et en s’attaquant à détruire l’Etat là où il est encore présent.

 

Observation : La probabilité d’une guerre entre la Turquie et la Syrie

La Turquie se prépare à attaquer la syrie :
1 – par procuration pour l’OTAN et Israël et en même temps elle règlerait trois problèmes en suspens :
2 – le problème de l’eau en suspens entre la Syrie et la Turquie puisque la Turquie est en train de construire un grand bartrage qui va priver la Syrie de l’eau et pousser les deux pays à entrer en guerre.
3 – Imposer son armée comme seule force de dissuasion dans la région.
4 – Partitionner la Syrie et donner un territoire aux kurdes pour se débarasser du problème kurde.
5 – Jouer le rôle de fer de lance dans une armée « islamique » qui serait le bras armé de l’OTAN contre la Syrie puis contre le Hezbollah et enfin contre l’Iran.
6 – Espérer gagner en influence régionale, en territoires et en ressources dans le nouveau découpage du monde arabe par Sykes Picot bis, le premier ayant démembré l’empire ottoman. Le néo ottomanisme erdoganien s’appuie davantage sur un antionalisme turc exacerbé que sur un islamisme pur et dur.
Mais elle se trouve confronté à Sept problèmes :
1 – Le dernier sondage montre que 75% de la population est contre la guerre.
2 – L’économie de bazar qui représente le centre de gravité dans les couches moyennes et bourgeoises en Iran, Turquie et Syrie est perdante dans la crise actuelle et réclame le règlement du conflit avant de balancer vers un camp qui lui semblerait défendre le mieux ses intérêts.
3 – L’armée syrienne est prête à une guerre avec Israël et ses forces seront orientées contre la Turquie avec le défi de tout gagner et foutre en l’air tout l’équilibre régional ou tout perdre.
4- Erdogan, comme je l’ai expliqué dans les dix commandements us est la tendance frères musulmans avec l’idée de jouer le rôle central dans le monde arabe comme le représentant légitime du sunnisme pouvant s’opposer au chiisme, mais une guerre contre la Syrie risque de se retourner contre lui, car au lieu de se faire sous l’axe chiite contre sunnites elle sera perçue comme une guerre Turcs contre Arabes avec des conséquences dramatiques pour la Turquie. Lors de l’agression de la Libye, j’avais montré la fausse image d’Erdogan en publiant ce que pensait de lui son maitre politique et spirituel, le défunt Erbakhan, qui l’a catalogué comme agent du sionisme.
5 – les Syriens ont la carte des Kurdes. Il y a une bataille féroce entre la Syrie et le Kurdistan (aidé par Israël) sur l’influence des kurdes de Syrie : les syriens veulent les impliquer dans le conflit à leur avantage et l’OTAN par le biais d’Israël veut les utiliser contre la Syrie. Voilà pourquoi la bataille d’Alep doit se solder rapidement par une victoire écrasante de l’armée régulière.
6 – Les russes vont jouer la carte de la Syrie car il s’agit de la reconfiguration du nouvel ordre mondial. Les grands vont s’affronter comme toujours sur nos terres et avec notre sang pour régler leur contentieux.
7 – Les nationalistes et la gauche turcque opposés à Erdogan vont trouver l’occasion de destabiliser le gouvernement sinon utiliser le mécontentement populaire et les pertes de l’économie de bazar.
8 – Les Arméniens tant en Arménie que dans le reste du monde pourraient basculer en faveur de la minorité orthodoxe arménienne en Syrie (Alep et Damas) et poser des problèmes supplémentaires à la Turquie qui elle aussi est dans l’oeil du cyclone qui va la démanteler à moyen ou long terme si le plan américain et sioniste parviennent à réaliser leurs objectifs en Syrie.
La Turquie « doit » entrer en guerre tout de suite si elle veut ne pas tomber dans la période de vacance du pouvoir US durant la campagne présidentielle américaine à moins que le false flag d’Obama serait d’envoyer la Turquie en guerre et puis lui apporter son aide directe et montrer ce qu’il est réellement, un noir plus blanc que les blancs. Est-ce que les Musulmans et les Arabes se sont réveillés de son discours du Caire dont je fus le premier à dénoncer le mensonge et la perfidie ainsi que ce qu’il annonçait comme politique étrangère US.
La Turquie pourrait diférer son entrée en guerre le temps de voir l’usure morale et l’épuisement logistique  jouerleur oeuvre sur l’armée syrienne et sans doute le temps de voir la mise en oeuvre de l’artifice légale : « l’armée islamique » financée par le Qatar et l’Arabie saoudite et légalisée par l’OCI.
Est ce que la Turquie est prète à entrer en guerre pour des considérations internes et géopolitiques, je ne le sais pas. Les choses vont se déssiner dans les jours ou les semaines à venir.

 

Conclusion

La bataille d’Alep va être déterminante non seulement pour la configuration des pays arabes mais du monde. 

Logiquement le régime syrien et les classes moyennes qui le soutiennent devraient sortir victorieux et infliger une lourde défaite à  l’axe satanique. La défaite ne serait pas dans une confrontation de front car la Syrie n’a pas les moyens militaires et économiques de faire face à l’armée américaine, mais dans l’embrasement de la région par une résistance qui viendrait du ras-le-bol des peuples contre les monarchies et l’Occident. L’axe du mal a même perdu pour l’instant la possibilité d’ouvrir un front de guerre entre la Syrie et la Turquie puisque les turcs sont majoritairement défavorables à la guerre contre la Syrie et les classes d’affaires sont perdantes dans la crise qui dure car leur chiffre d’affaires se réalise au Liban, en Syrie et en Iran. Il ne lui reste que deux scénarios : continuer à déstabiliser la Syrie et l’affaiblir par des actions subversives (sabotages, assassinats et guerre psychologique et médiatique) avec le risque que le régime syrien déjoue les manœuvres et renforce ses capacités de manœuvres le rendant plus fort dans la région et devant l’entité sioniste. Le second scénario est l’intervention directe de l’OTAN et des vassaux arabes. L’Arabie saoudite et le Qatar prônent l’intervention militaire. Devant leur échec à l’ONU, ils convoquent l’organisation des pays islamiques présidée par un turc pour lever une armée contre la Syrie, chose qu’ils n’ont jamais envisagé pour libérer la Palestine, l’Afghanistan ou mettre de l’ordre en Somalie.

On évoque déjà 4 drones et un avion de reconnaissance américain qui auraient été abattus par la défense anti aérienne syrienne, ce dernier aurait été retrouvé au Liban et récupéré par l’armée libanaise avant l’intervention sioniste pour le détruire.

Ce scénario va embraser la région sauf si Israël commet la faute d’engager une action contre le Hezbollah pour retrouver sa dignité et sa réputation d’invincibilité et il serait difficile de justifier à la population arabe et musulmane ainsi qu’ à l’opinion mondiale une agression contre la Syrie en même temps. Israël pourrait fausser la stratégie américaine qui compte disloquer la continuité géographique, idéologique, économique et militaire entre l’Iran, l’Irak, la Syrie, le Liban et certaines factions de la résistance palestinienne. Une seconde agression dans ce début du troisième millénaire contre le Liban ou contre Gaza aura l’effet d’un tsunami sur les régimes fantoches du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord.

La bataille d’Alep devrait  contraindre le régime syrien à engager des réformes plus profondes s’il ne ne veut pas perdre le soutien d’une population qui a payé un lourd tribu dans une opération type contras qui dure depuis plus d’un an.

La bataille d’Alep aura sans aucun doute des répercussions géostratégiques par la refondation des rapports de forces et des zones d’influence. C’est la fin de l’hégémonie américano sioniste et l’émergence du pôle sino russe et du pôle latino américain. Avant l’assassinant de Kadhafi, j’avais montré le cynisme efficace des Russes et des Chinois qui avaient opté d’abandonner la Libye et de se concentrer sur la Syrie car ils voulaient faire un cas d’école dans l’opinion mondiale et dans le monde arabo musulman et disposer d’un argument diplomatique contre l’OTAN. Chacun a ses stratégies, bonnes ou mauvaises, sauf les Arabes et les Musulmans, qui continuent de subir les changements imposés par les autres.

Il ne faut pas croire que je soutiens le régime de Bachar al Assad mais je soutiens l’idée du droit d’un régime à se défendre contre une sédition armée fomentée par l’impérialisme comme je soutiens l’idée qu’il faut que le monde musulman rompe avec ses traditions de coup d’etat qui empêche la construction d’un état fort,  l’emergence des élites et la cohésion sociale les vrais garants de la prospérité. Rien ne garantit que ceux qui arrivent au pouvoir par un coup d’état ou par le soutien des Croisés ne soient pas balayés demain par un autre coup d’etat et un changement de stratégie des Croisés qui ne veulent pas pour le monde musulman une stabilité. L’Etat syrien ne doit pas considérer l’alliance avec les russes et les chinois comme la garantie de sa perennité. Sa perennité et sa vocation sont dans le retour vers Allah. L’Islam devrait être le moteur de la vie idéologique, sociale, politique et économique. Le retour à l’Islam signifie la garantie de préserver la vie, les biens  et la dignité des Musulmans et de l’ensemble des cityoyens syriens….

L’idéal aurait été l’émergence d’un pôle islamique partenaire de ces deux pôles et partenaires de l’Asie et de l’Afrique, mais les Musulmans, gouvernants et gouvernés, élites et gens du commun, ne sont pas prêts à assumer la gouvernance sensée de leurs territoires et encore exercer des responsabilités géostratégiques.

Le Vatican sent venir les changements et il tente de rééditer un San Egidio à l’algérienne mais les conditions objectives et subjectives en Algérie de 1995 et en Syrie de 2012 ne sont pas les mêmes. Le Vatican en s’alliant depuis longtemps avec la CIA en Afrique et en se soumettant à l’entité sioniste a perdu toute crédibilité pour jouer un quelconque rôle. Il est évident que les Chrétiens d’Orient qui sont arabes et de culture musulmane gardent rancune au Vatican pour la question palestinienne. C’est encore l’occasion pour les Musulmans de ne pas laisser tomber leurs frères en arabité et en citoyenneté et de se comporter avec eux selon les préceptes de Mohamed (saws). Il est utile de rappeler que depuis que Omar Ibn Khattab a libéré la Jordanie, Syrie, la Palestine et l’Egypte de la présence coloniale des romains, les Chrétiens avaient retrouvé leur liberté de culte et multiplié leurs églises. Que les appels à la discorde et à la confrontation inter confessionnelle ne viennent pas s’imiscer dans un tissus social, culturel et historique de 15 siècles de vivre ensemble dans le respect des différences.

Qaradhawi et son équipe veulent créer un Vatican sunnite et un Pape sunnite pour imposer l’idéologie des Frères Musulmans et ils sont prêts à sacrifier tout le monde musulman à leur ambition morbide. Al Hamdoulillah il y a encore des Musulmans conscients qui apportent la détraction avec à son appui le Coran et la Sunna aux savants égarés de l’Arabie saoudite et du Qatar. Pour l’instant ni Qaradhawi ni Tariq Ramadan ni  leurs fans ou leurs émules n’ont apporté une justification religieuse ou idéologique à l’agression ou au soulèvement armée. La seule chose qu’ils ont prouvé est qu’ils fonctionnent en conformité avec l’agenda américain, devenant ses portes voix, ses justications morales et religieuses au sein d’une population ignorante et fascinée par les idoles médiatiques.

 

 

 

Omar MazriLiberation-opprimes.net

 

Vous aimez cet Article? Diffusez-le!

8 Commentaires

  1. rayon de soleil 12 août 2012 at 14:21

    Salam aleykoum

    Interessant
    Je n ai pas d avis tranche sur la question car d un cote les pro assad ont en quelque sorte raison.La revolution met la syrie a la merci de l axe imperiale.Mais d un autre cote,les anti bachar qui se font genocider par leur despote n ont pas merite cela.Dans tous les cas ,le peuple syrien sera perdant

    Pourriez vous m expliciter ceci:

    L’armée syrienne est prête à une guerre avec Israël

    Vous parlez sans doute dans l absolu car depuis des decennies ,l etat syrien n a tire aucun obus vers Israel.
    Les freres musulmans font la meme erreur que le fis autrefois et sous estiment la force de nuisance de l axe imperialiste.La Syrie est en train de plonger vers la guerre civile.Selon certains specialistes de la region,Bachar va degager et vous vous penser que non.Qui a raison ?Bachar finira par partir a mon sens car la situation qui perdurera ne lui laissera pas d autre choix que de partir en laissant le pays dans le chaos.
    L oncle sam avait planifie tout cela ,le printemps arabe etait deja passe par l europe de l est
    http://www.youtube.com/watch?v=v2HzWwjZcpw&feature=colike

    Saha ftourek

    PS; Dsl ,mais mon clavier fait des siennes

    • Omar MAZRI 12 août 2012 at 15:25

      Je ne défends aucun tyran. Je défens un principe islamique : l’effusion de sang sous n’importe quel prétexte est interdite en Islam. les dizaines de milliers de morts et de victimes n’apportent aucune solution. La meilleure preuve est l’Algérie, la Libye, la somalie et le soudan. Nous avons les gouvernants que nous méritons. Ils sont issus de nous et ils portent les mêmes tares que nous. C’est une facilité que de leur imputer toutes les responsabilités.

      Je ne sais pas quand Bachar partira. Il partira un jour ou l’autre comme nous tous nous partirons un jour ou l’autre. Nous devons refuser de voir le départ de nos gouvernants comme une humiliation et une malédiction. On n’a pas le droit de répéter la tragédie de Sadame ou de Kadafi même s’ils étaient des tyrans. Celui qui médite le Coran et la Sunna du Prophète il verra que le pouvoir n’est donné qu’à ceux qui endurent et qui se réforment. Allah ne réforme une cité que par ses réformateurs. Ceux qui agissent dans es révolutions que j’ai soutenius au début se sont avérés des incompétents, des assoiffés de pouvoir qui refont les mêmes erreurs que les tyrans et le pire c’est qu’ils le font au nom de l’Islam. Les gouvernants en place auront l’excuse devant Allah d’être des insensés ignorants la religion, mais les savants et les pseudo islamistes à la solde de leurs illusions et de leur donneurs d’ordre ne peuvent pas se donner l’excuse d’être ignorants en religion :

      {Il n’appartient point à un croyant de tuer un croyant sauf par erreur […] Quiconque tue un croyant intentionnellement, sa punition sera la Géhenne où il s’éternisera ; Allah le Frappera de Sa Colère, le Maudira et lui Préparera un immense châtiment.} An Nissa 91 et 93

      Je défends l’idée que ce départ ne doit pas être encore une fois l’occasion pour l’impérialisme de nous imposer ses projets et je défends l’idée qu’il faut donner le temps aux peuples et aux pays arabes et musulmans de construire leur Etat. Ce n’est pas la violence par les coups d’etat ou par les rebellions armées qui vont aider à construire l’Etat. Ai delà de ce départ il ya la partition de la syrie et la guerre civile dans un pays multiconfessionnel. Ibn ‘Abbas l’un des plus savants des compagnons du Prophète a laissé cette sentence :

       » Il vaut mieux mieux 40 ans de gouvernance tyrannique que 4 mois de sédition » il faut juste comparer le nombre de morts pour comprendre que le souci primordial du musulman n’est pas le pouvoir mais l’effusion du sang des innocents. Le souci du musulman est de ne pas lancer des anathèmes contre n’importe quel autre musulman fusse-t-il un gouvernant sanguinaire. Notre religion est ainsi faite et ce ne sont pas les Frères Musulmans et leur Qaradhawi qui vont nous imposer le contraire.

      SAHA FTOUREK

    • Omar MAZRI 12 août 2012 at 22:13

      @ rayon de soleil : vous me dites :

      Pourriez vous m expliciter ceci:
      L’armée syrienne est prête à une guerre avec Israël
      Vous parlez sans doute dans l absolu car depuis des decennies ,l etat syrien n a tire aucun obus vers Israel.

      Je ne connais pas le Ghayb, mais je tire mes analyses en lisant la situation sur le terrain et dans les revues de défense. Le terrain dit que le Hebollah reconnait sa victoire grâce à la logistique de l’armée syrienne. Le terrain dit qu’il ne reste après la déstruction de l’armée irakienne que deux armées arabes : l’armée syrienne et l’armée algérienne, deux pays qui n’ont pas reconnu les accords de camp David. Le terrain dit, qu’on aime ou qu’on n’aime pas le régime syrien, que c’est la syrie et son armée qui sont visées par ce conflit.

      On peut déduire facilement que l’armée syrienne est préparée à une guerre contre Israël. En plus de la réalité du terrain, nous avons la réalité de la nature de l’etat sioniste agresseur et belliqueux : La syrie, son peuple et son armée vivent avec l’eventualité d’un conflit avec Israël. Il est donc normal que dans l’environnement géopolitique en sa défaveur la syrie n’a que deux choix : capituler ou rester dans l’axe de la résistance. Si elle reste dans l’axe de la résistance c’est qu’elle est préparée à un conflit de grande intensité et prète à assumer tous les risques car il s’agit d’une conviction politique et d’une doctrine de guerre qui n’ont de sens que si la Syrie est prète à affronter une guerre contre l’entité sioniste.

      La Syrie a une doctrine de défense eu égard à son équipement et à ses moyens. Il n’est pas logique qu’elle se lance dans une offensive contre l’etat sioniste car le rapport des forces (aviation et marine) n’est pas en sa faveur. Non seulement l’équation militaire est en faveur d’Israël mais la Syrie donnerait l’occasion pour subir une coalition internationale qui raserait la Syrie de la carte du monde car l’ensemble du monde occidental trouverait prétexte à défendre le petit état démocratique contre le méchant goliath arabe. La guerre psychologique et la propagande médiatique veulent nous faire croire que la Syrie ne fait rien pour récupérer le Golan et occulter la situation catastrophique qui en résulterait dans l’immédiat.

      Affaire à suivre car les choses ne vont pas rester en l’etat des choses. Il y a trop de pressions et de boulversement dans la région pour que la situation ne finit pas par exploser

  2. rayon de soleil 12 août 2012 at 15:47

    Salam aleykoum
    J ai change souvent d avis sur la question.Certains y verront un manque d honnetete .Mais je suis quelqu un ,je pense qui n est affide a aucun dogmatisme et qui sait se remettre en question.Je sais plus qui a dit ca ,je crois que c est andre Gorz,un philosophe,mais il disait en substance qu une nation qui s emparait du pouvoir par les armes ,perirait par les armes et prenaient en exemple la revolution francaise et ce qu elle a donne de morts et la mainmise de la grande bourgeoisie sur les ideaux revolutionnaires et ce qu elle en a fait .Cest bizarre que les FM ait pris les armes car Hassan el banna etait absolument contre,meme quand la repression de Nasser a atteint des sommets;car il savait ce que cela pouvait entrainer comme destabilisation du pays
    Comme vous l avez dit ,rien ne dit que si le FM arrache le pouvoir,d autres a la solde de l axe ne leur ote aussitot leur joujoux.Oui,c est une guerre civile qui est en train de s installer avec a terme la partition du pays.Et ceci,meme les anti Bachar ne le conteste pas.
    Saha ftourek et bonne journee

    • Omar MAZRI 12 août 2012 at 17:15

      Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’opinion. Nous ne sommes Allah Immuable et Infaillible. J’ai personnellement refusé de militer dans tout parti islamique car le principe de l’allégeance qu’il me proposait était contre ma liberté de parole et surtout j’avais du mal qu’il puisse y avoir allégeance autre qu’à Mohamed (saws) sauf si on passait par des éléctions « démocratiques » ou un autre système de désignation qui donne légitimité à un gouvernant et dans ce cas mon allégeance est envers l’Etat impersonnel et non envers un homme ou un parti.

      Avec l’âge, l’étude et le bilan des expériences je viens de réaliser que mon choix initial, par instinct, est le plus sensé. Je suis devenu hostile à tout esprit partisan et à toute idée de partis politiques ou à toute prétention à représenter l’Islam ou la communauté dans une faction. Notre communauté est l’ensemble des musulmans ainsi que ceux qui vivent parmi nous y compris les pervers, les tordus et les pécheurs. Allah nous a appelé Musulman et nous a ordonné d’être une seule communauté unie : nos deux ennemis sont le colonialisme et les incitateurs à la division.

  3. rayon de soleil 13 août 2012 at 14:59

    Salam aleykoum

    J avais pas vu votre premier message
    C est la theorie de tariq ramadan qui dit que la Syrie est l ennemi utile ,et qu il n a rien fait contre Israel militairement parlant toutes ces annees.Mais je veux bien vous croire.Les deux super puissances de la region etaient l Irak et la Syrie.Sur le blog du frere de tariq ramadan ,on a des lettres de sionistes qui ecrivent textos le projets qu ils ont de fragmenter la region en tout petits etats.J ai visonne la conference de presse de Dhina et il dit que la seule facon de degager un despote ,c est de facon pacifique et je suis entierement d accord avec lui.La Syrie en lespece est mal partie
    Au fait,j avais demande a Tariq ramadan ce qu il pensait de l injustice faite aux femmes voilees et niquabees.Il a retorque par video interpose qu il ne fallait pas reclamer ses droits de facon obsessionnelle.Sans commentaire !
    Je suis en train justement de lire votre livre sur le voile,mais etant tres prise je lis pas plus vite qu une tortue.
    Ps;Je vous ait pas remercie pour votre livre mais il n est jamais trop tard comme on dit.Donc merci !

    • Omar MAZRI 13 août 2012 at 17:16

      @ Rayon de soleil
      Il y de cela des années je croyais qu’il fallait faire dégager un despote par n’importe quel moyen. Ensuite je me suis rallié à la non violence. Puis j’ai vu que même la non violence débouche sur la violence et n’est pas à l’abri d’être instrumentalisée par les colonisateurs et les assoiffés de pouvoir. Finalement je suis parvenu à mieux comprendre l’Islam : la meilleur façon de faire dégager un despote est de demander à Allah de le faire dégager. Il s’agit de changer soi même individuellement et socialement. Lorsque la société s’élève moralement et spirituellement et ne veut plus vivre privée de dignité alors Allah lui favorisera l’emergence en son sein de réformateurs qui réforment par l’Islam et qui fédérent la communauté sans esprit partisan ni sectaire ni schisme politique ou doctrinale. C’est à ce moment là qu’Allah fera changer la situation. Tout le reste est de la littérature occidentale que nous avons ingurgitée car nous étions loin de l’esprit de l’Islam même si nous avons accompli ses piliers et milité pour sa suprématie.

      La vérité et la sacralité du sang doivent être les prunelles de nos yeux. Tariq Ramadan est une idole médiatique, un pygmalion pas plus. Il est moins que ça : un prisonnier de ses illusions et du système qui l’a promu.

  4. rayon de soleil 13 août 2012 at 22:46

    Salam aleykoum
    Il est vrai que l on peut,meme dans un mouvment pacifique ,tel en Syrie,tombe sur les complots de l axe imperialiste ,mais certains mouvements pacifique tel que celui en Tunisie ou en Egypte ,pourrait malgre les ruses de leurs ennemis reussir.Qui vivra verra.Les imperialistes peuvent bien ruser. Omar ibnou Alkhattab disait a son commandant amar que l echec de la prise d une ville d egypte (j ai oublie laquelle ) etait du a leur peches.Je pense qu il faut agir et que le resultat appartient a Allah ,tout en tenant compte des causes,bien entendu.,Mais Allah peut bien faire echouer leur ruse.Donc si aujourd hui nous sommes la ou nous sommes c est a cause de nos peches comme l a dit omar( RAA) dans le sens ou notre animalite (nos peches memes veniels)nous a alourdissent et nous empechent d agir vraiment de facon totale avec le corps et l esprit .Je suis contre la violence (pour un meme peuple),car le mal appelle le mal ( c est une loi universel qu on trouve aussi dans le coran) et la situation va tres vite degenere.
    Ceci dit ,m inspirer de la pense occidentale ne me pose aucun probleme ,tant qu elle se base sur les lois universel inspire du bien qu Allah a impose a toute l humanite.Les valeurs universels se retrouvent dans toutes les nations.Je sais ,ca ressemble beaucoup a du tariq ramdan.Mais comme pour l occident,je trie ce que dit tariq ramdan en prenant le bon et en delaissant le mauvais.Cest quelqu un d intelligent ,mais qui est trop reste a mon sens dans les hautes spheres.Il aurait besoin d alluner et de tater du terrain pour comprendre les veritables preoccupation des gens.Il a trop frequente les intellos francais et il a plus de commun avec ces gens la aujourd hui que de la base du commun des musulman comme moi.Cest pour cela que l action est beaucoup plus formatrice selon moi que tous les bouquins du monde reuni

Vos réactions