Islam  : Libération des opprimés

False flag contre Israël, true flag contre l’Iran.

False flag contre Israël, true flag contre l’Iran.

L’entité sioniste viole l’espace aérien syrien et mène des attaques de faible intensité contre des cibles syriennes et contre des forces présumées alliées de l’Iran et du Hezbollah. Elle espère créer les conditions médiatiques et diplomatiques pour une confrontation américaine globale contre l’Iran, le Hezbollah et la Syrie avec l’intervention directe des  Européens et de l’OTAN arabe. Nous devons suivre les événements sur deux axes.

A- L’axe civilisationnel

Il s’agit d’un processus structuré et planifié depuis longtemps. Il s’agit pour l’Empire et le sionisme de manifester deux haines. Une haine contre la Russie avec ce qu’elle représente comme civilisation ancienne, culture, slavité et Église orthodoxe et ce qu’elle porte comme projet de réactualisation de la route de la soie (Eurasie) qui risque de mettre fin à l’hégémonie occidentale. Une haine contre l’Iran avec ce qu’elle représente comme civilisation perse, culture, islamité et chiisme d’une minorité préparée au martyr et détenant la conscience politique et géopolitique la plus aigüe du monde musulman.

Il s’agit de réaliser deux objectifs. Contenir la Russie dans ses frontières et l’aligner au rang de vassal ou au pire la laisser se débattre dans les problèmes socio-économiques générés par l’effondrement de l’URSS. Faire revenir l’Iran à la vassalité du Shah d’Iran ou la renvoyer à l’âge de pierre. Le narcissisme occidental ne peut concevoir que les sous-développés, les musulmans et tous ceux qui ont réalisé une révolution pour s’émanciper de la féodalité ou du colonialisme puisent disposer de leurs ressources, acquérir les technologies et les techniques avancées, décider de leur devenir et jouer un rôle libérateur ou apporter un soutien aux mouvements de résistance.

La haine contre les civilisés et la poursuite d’objectifs destructeurs s’inscrit dans la démarche logique de survie du système impérial qui vit dans la hantise de perdre son hégémonie.

Contre le communisme chinois, l’empire colonial a édifié les cinq dragons du Sud-est asiatique dont la grande réussite est Singapour avec ses places financières et son régime dictatorial et il a introduit la drogue en Chine. Aujourd’hui il tente de mener une guerre commerciale contre les Chinois qu’il n’est pas prêt de remporter, car la loi du profit capitaliste et du marché est en faveur de la Chine dont les standards de prix, de compétitivité commerciale et de normes techniques et technologiques surpassent ceux du capitalisme.

Contre la renaissance russe, il joue sur le Vatican, le marché, et les guerres là où la Russie est présente ou influente comme en Géorgie, Crimée et Ukraine. Mieux préparés que les Américains au “soft powerment” de Brezinski et à la guerre de 4ème génération du Pentagone, les Russes parviennent à contenir les Américains et à marquer des points.

Contre l’Iran qui parvient à résister économiquement et à développer de la technologie militaire et nucléaire malgré l’embargo américain et européen, les Occidentaux ont usé et abusé de la guerre subversive et des sanctions commerciales et financières. Dans l’environnement iranien ils ont créé artificiellement des places financières, des économies de loisirs, des asiles de blanchiment d’argent, des marchés immobiliers factices. Ils ont armé le wahhabisme sectaire et stupide et l’ont dirigé vers un affrontement idéologique et militaire contre l’Iran en Syrie et au Yémen comme ils l’avaient fait contre l’URSS en Afghanistan.

La culture narcissique et agressive, structurelle, ne pouvait ni honorer les engagements de l’accord sur le nucléaire iranien en levant les sanctions ni respecter cet accord sans le transgresser ouvertement et unilatéralement comme l’a fait l’establishment américain à qui Trump obéît sans réserves ni scrupules. Les Européens, sur la forme et pour leurs intérêts corporatistes, regrettent le retrait des USA de cet accord qui permettait à leurs entreprises de réaliser des profits et à leur diplomatie de tenter d’amadouer les Iraniens. Sur le principe, les forces qui contrôlent les médias, les think tanks, les principaux appareils politiques sont favorables à l’Amérique et à l’entité sioniste. Ils vont profiter des “false flags” israéliens ou “islamistes” pour mener une campagne de guerre idéologique et militaire contre la Syrie, l’Iran et le Hezbollah. Ils vont bénéficier des largesses des Saoudiens convertis à la prostitution au service des experts en extorsion de fond, en proxénétisme politique et en mercenariat militaire.

B – La dénonciation de l’accord avec l’Iran

La dénonciation de l’accord avec l’Iran s’inscrit en prolongement du premier axe civilisationnel. Sur le plan actuel, elle s’inscrit dans la défaite de la guerre en Syrie. Les USA, Israël, l’Europe et les Arabes ont perdu la guerre sans réaliser le moindre de leurs objectifs contre la Syrie et le Hezbollah. Ils achèvent la guerre sans possibilité de participer aux projets de reconstruction qui vont demander 200 milliards de dollars et 20 ans de réalisation. En plus des gains perdus face aux milliards de pertes, il y a aussi la perte d’influence dans la région et l’impossibilité de créer des lobbys d’affaires pour garantir la présence culturelle, idéologique et économique de l’Occident en Syrie.

Sur le plan pratique les États-Unis, les Français, les Anglais et les Allemands sont donc d’accord sur l’essentiel de la dénonciation ou de la révision de l’accord. Ils ne sont pas d’accord sur la forme brutale de Trump.

Dans leur entente il s’agit de :

1 – Interdire à l’Iran la poursuite de ses recherches en matière non seulement de nucléaire, mais de sciences et de techniques avancées (nanosciences). Nul ne peut développer aujourd’hui les technologies électroniques, médicales, biologiques, agronomiques, militaires s’il n’a pas accès aux nanosciences. A titre d’exemple, aucun pays ne peut fabriquer des appareils de vision nocturne, civile ou militaire, s’ils ne disposent pas des sciences, des composants et des techniques du laser. Assurer l’indépendance de son pays c’est non seulement produire sa nourriture et ses armements, mais c’est surtout maitriser les nanosciences et les nanotechnologies, c’est-à-dire les possibilités et les savoir-faire de modifier la matière dans sa structure la plus petite et l’utiliser dans tous les domaines y compris dans la physique, la chimie, la biologie, la génétique. L’importation des choses ne garantit aucune indépendance et aucun progrès. La garantie est de produire les outils de la connaissance et de maitriser le know how produit et le know how production. Les produits achetés par les Arabes sont assemblés de telle manière que la suprématie de l’entité sioniste reste incontestable et que les Arabes puissent s’entretuer sans qu’il n’y ait de vainqueur ou de vaincu. Le vainqueur pouvant exiger plus de sa victoire et le vaincu pouvant se mettre à réfléchir sur les causes de sa défaite.

2 – Interdire à l’Iran la production des missiles de longue portée. Tout arme balistique pouvant atteindre les armées et les centres stratégiques de l’Arabie, de l’entité sioniste et des bases américaines dans le Moyen-Orient est interdite. L’Iran doit démanteler son arsenal balistique et surtout son industrie militaire et ses centres de recherche.

3 – Obtenir l’engagement de l’Iran à n’apporter aucun soutien tactique ou stratégique aux Syriens, au Hezbollah, aux Houtistes du Yémen, au Jihad islamique et au HAMAS de Palestine.

4 – Obtenir l’engagement de l’Iran à se désolidariser des mouvements de résistance au Liban, en Afghanistan, au Yémen et en Palestine. Il s’agit tout simplement de demander à l’Iran de renier sa doctrine idéologique et sa révolution sachant que ce reniement fera tomber le régime ou fera naitre une guerre civile en Iran.

5 – Obtenir l’engagement de l’Iran à ne plus demander la fin de l’État sioniste et d’intégrer le camp des Arabes “modérés” qui vont constituer le club des “amis d’Israël” et la force financière et militaire de l’OTAN arabe qui agira à la place de l’OTAN et des casques bleus dans les pays musulmans et africains.

6 – Obtenir l’engagement de l’Iran à ne pas mettre en péril les voies maritimes par où transitent les hydrocarbures des Arabes et les armées de l’Empire. L’Iran doit tout simplement revenir à son rôle de gendarme et de comptoir commercial colonial comme il l’était au temps du Shah.

7 – Obtenir l’engagement de l’Iran à laisser le Yémen se transformer en colonies pour les monarchies arabes et en pipelines pour le capitalisme.

8 – Obtenir l’engagement de l’Iran à cesser leurs attaques médiatiques contre le “grand Satan” et à ne plus pratiquer ou développer les mesures de guerre électronique contre l’Occident qui peut pénétrer et accéder aux centres névralgiques militaires, sécuritaires et aux réseaux sociaux sans résistance.

Ces demandes à l’Iran sont celles des Américains et des Européens. J’ai du mal à imaginer l’Iran en accepter une seule à moins de signer sa propre fin ou de faire une “révolution” contre le Guide suprême de la révolution islamique et les Gardiens de la Révolution.

Les Chiites et les Sunnites, les Arabes, les Turcs et les Perses, ont pourtant l’immensité du territoire et des ressources pour faire émerger non pas d’autres Singapour mais d’autres Ispahan, d’autres Istanbul. Avec la Russie et la Chine ils peuvent innover d’autres voies de développement et d’autres modèles de civilisation. Il faudrait que dans la région, le même projet de libération les anime et les rassemble. Les insensés arabes vont une fois de plus participer à la haine et à la réalisation des objectifs des Occidentaux en mobilisant leurs fortunes, leurs médias et leurs religieux. Les Arabes en particulier et les sous-développés en général ne souffrent pas d’un déficit de moyens et de ressources, mais de l’esprit de sens et du sens de la liberté et de la dignité. La rente pratiquée durant des siècles par des gens ignorant leurs devoirs finit par produire des classes sociales parasitaires et gabegiques et faire promouvoir des élites qui enfoncent leur pays dans l’arriération et la vassalité.

Dans cette période de domination des psychopathes on peut citer le psychanalyste Jung :

« Pour ne pas décevoir la vie, deviens ce que tu dois devenir ».

Chacun va aller vers son destin. Les Russes doivent accepter la confrontation, les Chinois aussi, les Iraniens ne vont pas reculer. Les Européens vont s’aligner sur l’Amérique. L’effondrement du système mondial est inévitable, il laissera de grandes destructions et de grands ravages. L’humanité a survécu à la seconde guerre mondiale, elle survivra à la troisième, l’empire n’y survivra pas, c’est une question de nécessité historique.

3 Commentaires

  1. adamsson 10 juillet 2018 at 15:57

    Cette analyse est plutôt pertinente…
    Maintenant en tant que musulman pensez vous que l’Iran et son idéologie actuelle soit une bonne chose, offre de bonnes perspectives terrestres et dans l’au-delà pour les musulmans ?

    • Omar MAZRI 10 juillet 2018 at 17:48

      Non, je ne pense pas que l’Iran et son idéologie actuelle soient la solution à proposer aux musulmans. J’ai l’intime conviction que la solution idéale est une relecture du Coran qui nous donne les concepts et les modes opératoires pour réaliser notre vocation de musulman. Lire le Coran hors des dogmatisme chiites et sunnites. Lire le Coran et lire la réalité du monde tel qu’il est et non tel qu’il fut.

  2. adamsson 11 juillet 2018 at 15:10

    C’est une tâche très ardue voir impossible.
    Le monde tel qu’il est n’est pas séparable de ce qu’il fut.
    Pour l’orientation dogmatique, j’aurai tendence à vouloir privilégier le sunnisme orthodoxe malgré la faiblesse ou l’excès de brutalité et de fermeture de ceux qui le représentent aujourd’hui. Le chiisme étant à mon sens indéfendable.

    Sans être un expert en histoire des civilisations et des religions, je pense qu’on ne peut pas envisager le futur en niant le passé.
    L’Histoire est un fil continu, malgré ses ruptures ! Et il n’y a pas que du mauvais dans le passé…
    Votre idéal semble impossible à moins d’avoir à votre disposition des mécènes richissime, des dirigeants fins et habiles, des leaders et porte-voix charismatiques en mesure de rééduquer le peuple selon la vision que vous proposez, et surtout : l’agrément d’Allah.
    Un prophète peut aussi faire l’affaire…mais bon…

Vos réactions